Que raconte l’affiche du festival du film kurde de Londres?

0
142
« Mon dessin symbolise les côtés sombres des luttes et des souffrances, mais c’est pourquoi j’ai délibérément choisi une palette de couleurs chaudes pour représenter également les nombreux autres aspects beaux et forts du peuple kurde. »
 
LONDRES – Depuis 2001, La diaspora kurde de Londres organise le festival du film kurde de Londres (The London Kurdish Film Festival – LKFF) à raison d’un festival tous les deux ans. Cette année, le coronavirus oblige, l’onzième édition du festival aura lieu en ligne du 15 au 24 août 2020.
 
Géré entièrement par des bénévoles, le festival du film kurde de Londres est le plus grand festival de films du genre, réunissant des films de quatre régions du Kurdistan et du monde.
 
L’histoire de l’affiche de l’onzième édition du « London Kurdish Film Festival »
 
Zelah Latteef, directrice artistique et du design du LKFF qui a réalisé l’affiche de l’onzième édition du LKFF, raconte ainsi ce qu’elle a voulu montrer à travers son affiche :
 
« J’ai décidé de mettre en avant les thèmes du déplacement et des luttes présents dans les récits sur le peuple kurde. Cependant, le peuple kurde ne devrait pas être défini uniquement par ces souffrances, c’est pourquoi le point central de mon affiche est celui de la femme kurde, inspirée par la résistance des femmes kurdes.
 
L’affiche représente une femme qui porte sur ses épaules le paysage kurde et la douleur de son peuple. Elle est représentée avec les deux Kolbars (porteurs de marchandises entre les Kurdistan du Nord, du Sud et de l’Est) qui marchent dans les montagnes. Elle regarde dans la direction du vent qui souffle les feuilles d’un olivier dans l’air. C’est un symbole des jours paisibles d’Afrin. Les quatre oiseaux bleus posés sur les lignes, sont une représentation de l’espoir et du bonheur dans de nombreuses cultures, mais je les ai délibérément colorés dans un noir cendré qui traduit l’isolement et la division des quatre parties du Kurdistan. Les lignes représentent les frontières qui nous divisent.
 
Mon dessin symbolise les côtés sombres des luttes et des souffrances, mais c’est pourquoi j’ai délibérément choisi une palette de couleurs chaudes pour représenter également les nombreux autres aspects beaux et forts du peuple kurde.
 
Cette année, le 11e Festival du film kurde de Londres est une édition en ligne. Malgré tous les défis rencontrés, le LKFF est un festival qui représente la paix, le bonheur et la résistance, et avec cette affiche et ces visuels, moi aussi ».
 
Voici le site du LKFF : https://www.lkff.co.uk/
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici