Seyidxanê Boyaxcî, le « rossignol d’Amed » n’est plus

0
343
TURQUIE / BAKUR – AMED – Le dengbej kurde, Seyidxanê Boyaxcî est décédé à l’âge de 87 ans dans son appartement à Amed (Diyarbakir). Boyaxcî souffrait ces derniers temps d’une paralysie causée par une inflammation des nerfs et des muscles à la suite d’une infection. Les funérailles de Boyaxcî auront lieu au cimetière de Yeniköy, dans le district de Bağlar.
 
Seyidxanê Boyaxcî (Seydo Şimşek), surnommé le « rossignol d’Amed », est né en 1933 dans le village de Lexerî, dans le district d’Ergani. Sa mère est morte quand il avait deux ans. À l’âge de quatre ans, il a perdu son père et a été élevé par un oncle. Il a passé son enfance comme berger au lieu d’aller à l’école. À 15 ans, il s’installe dans le centre d’Amed et gagne sa vie comme cireur de chaussures dans le quartier de Sur. Pendant ses 25 ans de cireur de chaussures, il a également travaillé pendant un certain temps pour le service de nettoyage de la ville.
 
Seyidxanê Boyaxcî n’a pas de descendants. Ses sept enfants sont tous morts de maladies peu après leur naissance. Dans une interview, il déclarait : « D’autres auraient été brisés par cette souffrance. J’ai eu la chance de trouver du réconfort dans mes chansons. Parce que la culture dengbêj n’est rien d’autre qu’un grand amour ».
 
Pendant de nombreuses années, il a passé ses journées dans la maison des dengbêjs à Sur, chantant la joie et la souffrance des Kurdes dans ses chansons – et transmettant l’histoire kurde aux jeunes générations. Le bâtiment a dû être évacué en 2016, lorsque la ville a été placée sous tutelle pour la première fois. Il avait été auparavant endommagé lors du siège militaire turc. La maison Denbêj a été ré-ouverte en 2017.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici