La Turquie a commis un nouveau carnage au Kurdistan du Sud

0
797
KURDISTAN DU SUD – Aujourd’hui, des avions de guerre turcs ont perpétré un nouveau carnage au Kurdistan du Sud. L’attaque a visé une station balnéaire à Kunamasi, dans le sous-district de Sharbajar.
 
L’attaque aérienne a tué deux personnes et blessé 8 autres. Parmi les blessés, il y a 4 enfants et 2 femmes. (ANF) 

« Un avion de guerre inconnu a visé un magasin dans le village de Kuna Masi à Sharbazhir », a déclaré jeudi à Rudaw Shaho Osman, maire de la ville de Sharbazhir, dans le nord-est de la province de Sulaimani.

Osman a déclaré lors d’une conférence de presse qu’un « combattant » a été tué et au moins six civils blessés lorsque deux missiles ont visé une camionnette près d’un magasin près d’une station balnéaire à Kuna Masi, un village populaire parmi les touristes. Il n’a pas précisé de quelle appartenance le combattant était, mais a ajouté que les civils sont deux hommes, deux femmes et deux enfants, dont cinq appartiennent à une même famille.

« L’attaque a tué un homme qui était dans la voiture », a indiqué un responsable local, Kameran Abdallah, sans pouvoir préciser si la victime était un civil ou un combattant. (Rudaw) 

Ces derniers jours, la Turquie a intensifié ses attaques aériennes contre les Kurdes du Rojava, dans le nord de la Syrie, et contre ceux du Bashur, y compris contre Shengal, la patrie des Kurdes yézidis, dans le Nord de l’Irak. Les attaques turques ont causé la mort de nombreux civils et en ont blessé d’autres.

 
Le mardi 23 juin, trois activistes femmes ont été tuées lors d’une attaque menée par un drone turc contre une maison dans le canton de Kobanê. Les victimes Zahra Berkel, Hebûn Mele Xelîl et Amina Weysî étaient des femmes engagées activement pour la défense des droits des femmes au sein du Kongra Star.

Ces attaques illégales, commis sur le sol des pays voisins, sont perpétrées avec le silence complice de l’OTAN, de l’ONU et des USA ainsi que la Russie qui sont présents en Syrie mais qui n’empêchent pas les attaques turques.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici