TURQUIE. Une députée HDP porte devant le Parlement turc le meurtre d’une jeune Kurde à Afrin

0
624
Le 7 juin on apprenait qu’une adolescente kurde avait été retrouvée morte dans le village d’Al-Fayraziyah près de la ville d’Azaz.
 
Selon des sources locales, la victime était Melek Nebîh Xelîl, une adolescente de 16 ans, du district de Sharra, à Afrin. Elle a été kidnappée par un membre de la «Brigade Sultan Murad», allié de l’Etat turc, après avoir refusé de l’épouser. Des sources ont affirmé que l’homme armé avait violé la jeune fille et l’avait forcée à se marier avec lui (…).
Ayşe Sürücü, députée du Parti démocratique des peuples (HDP), a soumis les questions parlementaires suivantes au vice-président turc, Fuat Oktay, concernant le meurtre de Xelîl et la brigade du Sultan Murad :
 
Connaissiez-vous le meurtre de Melek Nebîh Xelîl par la Brigade du Sultan Murat dans la ville kurde d’Afrin, que vous prétendez contrôler?
 
Où Melek Nebîh Xelîl a-t-elle été détenue du 18 mai au 5 juin? Allez-vous enquêter sur le meurtre?
 
Avez-vous des données sur le nombre de meurtres commis jusqu’à présent par le gang Sultan Murat? Sinon, savez-vous que c’est un crime de guerre de ne pas enregistrer les crimes commis par l’Armée syrienne libre (ASL), soutenue par les Forces armées turques (TSK) et les gangs liés à l’ASL?

Allez-vous prendre des mesures concernant les crimes de guerre commis par l’ASL soutenue par le TSK et les gangs liés à l’ASL, comme mentionné dans les rapports des Nations Unies?

 
Dans sa question parlementaire, Sürücü a également déclaré : «L’Observatoire des droits de l’Homme syrien (OSDH) a rapporté que près de 150 enfants soldats ont été envoyés en Libye le 14 mai pour combattre les forces de Haftar. Le rapport mentionne que la plupart de ces enfants soldats faisaient partie de la Brigade du Sultan Murat. Le TSK doit prendre ses distances avec des gangs comme la Brigade du Sultan Murat qui tuent et violent des enfants et occupent des territoires afin de les piller. Ils doivent également mettre fin immédiatement à leur présence militaire dans la ville kurde d’Afrin.»
 
Agence Mezopotamya et SCF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici