L’ONU sommée d’agir pour les femmes d’Afrin victimes de crimes odieux des gangs turco-jihadistes

0
231
SYRIE / ROJAVA – Le Mouvement de la société démocratique (TEV-DEM) a publié un communiqué concernant les féminicides, les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par l’État turc et ses alliés islamistes dans le canton kurde d’Afrin.
 
Le TEV-DEM demande une commission d’enquête sur les crimes, visant notamment les femmes, commis dans la région d’Afrin : « La région d’Afrin est une zone oubliée. Nous disons que la responsabilité principale en incombe à l’ONU, qui a perdu son rôle légitime dans la région, ainsi qu’à la Russie et à la Coalition internationale. »
 
Voici le communiqué du TEV-DEM :
 
« (…) La région d’Afrin a été exposée à des atrocités et à des crimes inhumains depuis mars 2018, jusqu’à ce jour par l’occupation turque et ses factions terroristes (où les résidents indigènes ont été déplacés de force) et ont commis des crimes horribles contre des civils non armés, violant les valeurs humaines et les principes moraux.
 
Massacres et nettoyage ethnique
 
Les événements qui se déroulent dans la région d’Afrin nous rappellent maintenant les massacres de Shengal, par lesquels des mercenaires tentent de commettre ce qu’ils n’ont pas pu faire dans toute la province de Şengal, et contre les femmes en particulier, par sa continuité à Afrin. (…) depuis les premiers jours de l’occupation turque jusqu’à aujourd’hui et avec le soutien direct des mercenaires avec toutes ses factions qui effectuent des purges ethniques des populations indigènes, l’exode, le meurtre et les enlèvements d’hommes, de femmes et d’enfants, le vol et d’autres crimes qui sont considérés comme des politiques de changement démographique systématique.
 
Insulter les droits des femmes
 
L’enlèvement de femmes et leur rassemblement dans les quartiers généraux de mercenaires où on leur impose la nudité est un acte contraire aux valeurs et aux principes humains, car il est considéré comme une insulte aux droits des femmes dans le monde entier. (…) il est considéré comme un coup porté aux femmes kurdes, pionnières de la révolution, pour tenter de saper le libre arbitre de la femme kurde, et cette persistance et cette transgression signifient leur faillite et leur impartialité par rapport à toutes les valeurs humaines, et la Turquie a un bilan noir dans ce domaine. (…) cela nous rappelle les actes brutaux des (…) ottomans qui sont des actes calomnieux et méprisables que seuls les lâches commettent.
 
La communauté internationale est responsable des crimes des mercenaires
 
Ces mercenaires, y compris l’occupant turc, commettent ces crimes et ce génocide (…) et sous les yeux de toute la communauté internationale, comme si la région d’Afrin était une région oubliée et en dehors des calculs internationaux concernant la Syrie, où se sont rassemblées toutes les factions mercenaires et terroristes (…).
 
Nous, les membres de TEV-DEM, disons que la responsabilité principale incombe aux Nations unies qui ont perdu leur rôle légitime dans la région, ainsi que à la Russie et à la coalition internationale. Nous condamnons le silence des organisations internationales des droits de l’Homme ainsi que des organisations des droits des femmes concernant ces crimes abjects. Nous appelons la communauté internationale et les organismes internationaux concernés à prendre des positions claires et audacieuses, en condamnant et en dénonçant ces crimes qui sont une honte pour l’humanité et en travaillant à la création des commissions d’enquête dans la région d’Afrin. »

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici