SYRIE. Crimes visant les femmes à Afrin : Les Kurdes demandent une enquête internationale

0
268
SYRIE / ROJAVA – L’Administration autonome (AA) de la Syrie du Nord et de l’Est a condamné les crimes des mercenaires islamistes visant les femmes d’Afrin, a tenu la Turquie responsable des crimes de ces groupes et a appelé la communauté internationale à agir face à ces crimes, en y mettant fin et en les condamnant.
 
Dans un communiqué publié aujourd’hui, l’Administration autonome a appelé la Russie, les Etats-Unis et les Nations unies (ONU) à prendre une position claire concernant les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par les mercenaires de la Division al-Hamza (Firqat al-Hamza).
 
Voici le communiqué de l’Administration Autonome :
 
« Après plus de deux ans d’occupation turque et de ses mercenaires de la ville d’Afrin, les milices terroristes soutenues et financées par le régime turc continuent de commettre les pires des crimes contre les civils et leurs biens qui s’y trouvent, compte tenu du silence international injuste et de la soumission au chantage du régime turc qui n’hésite pas à utiliser la carte du terrorisme et des réfugiés pour couvrir les crimes de ses mercenaires en Syrie et en Libye.
 
Ce que font ces groupes est une transgression claire, une violation flagrante et publique de tous les pactes et chartes internationaux ainsi que de toutes les valeurs morales, car ces pratiques constituent un véritable génocide dans tous ses sens.
 
Crimes et viols visant les femmes
 
Des centaines d’abus et des milliers de pratiques criminelles ont lieu à Afrin (déplacements, meurtres, enlèvements, extorsions financières, démolitions de maisons, destruction de lieux saints, exécutions sommaires, incendies, pillages et vols, installation d’étrangers), et aujourd’hui, les violations se multiplient, des transgressions et des traitements contraires à l’éthique contre huit femmes détenues par le soi-disant Firqet al-Hamzat à Afrin, qui est l’une des factions terroristes affiliées au régime turc, et ces comportements expriment la nature brutale et immorale de ces gangs de mercenaires.
 
Ce qui se passe à Afrin en général, ainsi qu’à Serêkaniyê / Ras al-Ain et Girê Spî / Tel Abyad, et ce qui a été révélé aux femmes détenues en échange d’une demande de rançon par les mercenaires d’al-Hamzat est une violation très grave.
 
Appel à condamner ces pratiques et à mener une enquête internationale sur les crimes des mercenaires
 
Alors que nous, dans l’Administration autonome du Nord et de l’Est de la Syrie, condamnons et dénonçons ces violations et tenons le régime turc responsable de ce qui s’est passé contre ces femmes, nous lançons un appel urgent à toutes les organisations des droits de l’homme, aux mouvements féministes du monde, à toutes les organisations des Nations unies, à la Fédération de Russie et aux États-Unis d’Amérique pour qu’ils assument leurs responsabilités urgentes devant l’opinion publique internationale, condamner immédiatement ces crimes et exprimer des positions publiques et claires sur ce que font le Firqet al-Hamzat et toutes les factions et groupes de mercenaires soutenus par la Turquie, nous demandons également la nécessité de mener une enquête internationale et de tenir les responsables de ces violations pour y mettre fin.
 
Institutions féminines sommées d’agir contre les crimes visant les femmes
 
Ce qui se passe à Afrin est une violation des droits humains et des règles du droit international, et le monde entier doit les sacrifices héroïques faits par les femmes à Afrin et dans le nord et l’est de la Syrie contre l’organisation terroriste DAECH et les mercenaires de la Turquie. Les défenseurs de la liberté des femmes et des droits humains doivent agir de toute urgence dans tous les pays du monde pour condamner les violations pratiquées par les mercenaires du régime turc.
 
Éternité et gloire pour les martyrs, liberté pour les prisonniers et les kidnappés ».
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici