20 organisations demandent à l’ONU d’agir d’urgence pour Afrin

0
224
SYRIE / ROJAVA- 20 organisations civiles et de défense des droits humains ont lancé un appel urgent à l’ONU pour qu’elle mette fin aux crimes et violations commis par la Turquie et ses gangs islamistes dans le canton kurde d’Afrin.
 
Voici le texte envoyé à Michelle Bachelet, Haute Commissaire aux droits de l’Homme et Paulo Pinheiro, Président de la Commission d’enquête sur la Syrie et à Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies (ONU) :
 
« Les violations et les crimes contre les civils sans défense dans la région d’Afrin ont atteint un niveau d’intensité dramatique et horrible, et portent atteinte à la dignité humaine, sans la moindre considération ou le moindre respect des lois religieuses et internationales. Ces actions et abus odieux commis par les factions armées syriennes ont été déclenchés par les services de renseignement turcs dans le but de commettre toutes sortes de violations, y compris des violations morales, contre les Kurdes syriens résidant à Afrin, hommes et femmes, personnes âgées et enfants, pour les forcer à quitter leurs foyers afin d’achever les plans de la Turquie visant à changer la démographie de la région et à effacer son identité kurde.
 
Après avoir révélé des crimes aussi odieux commis par ces factions mercenaires, en particulier contre des jeunes filles et des femmes kurdes, et les meurtres répétés de personnes âgées, hier, un certain nombre de femmes considérées comme enlevées et disparues depuis longtemps ont été retrouvées dans les prisons et les sous-sols de la division Al-Hamzeh, après avoir été violées par les colons de Al-Ghouta et les factions d’Ahrar al-Sham. Les femmes étaient dans un état pitoyable, qu’aucune loi, norme ou valeur humaine ne peut accepter.
 
C’est pourquoi nous, les organisations civiles et juridiques signataires de ce document, vous demandons instamment de prendre les mesures suivantes :
 
*Former un comité chargé d’enquêter sur les faits liés aux crimes et violations quotidiens commis à Afrin et dans d’autres régions occupées par la Turquie afin de les documenter et de les soumettre aux autorités internationales compétentes pour mettre fin à ces crimes et faire en sorte que leurs auteurs répondent de leurs actes.
 
*Exercer davantage de pression sur la Turquie pour qu’elle s’acquitte de ses devoirs et de ses responsabilités en tant que puissance occupante en assurant la sécurité et la protection des civils.
 
*Exiger que la Turquie mette fin à sa présence militaire illégale dans les zones syriennes et en sorte avec ses mercenaires et ses factions armées, et demander au Conseil de sécurité de placer ces zones sous protection internationale jusqu’à ce qu’une solution politique globale au problème syrien soit trouvée ».
 
 
 
Les signataires
 
1- L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH / SOHR)
2- L’autorité juridique kurde
3- Société de défense des peuples menacés – branche allemande
4- Organisation kurde pour les droits de l’Homme en Syrie (DAD)
5- Comité kurde pour les droits de l’Homme (Al-Rased)
6- Centre de documentation des violations en Syrie du Nord
7- Organisation des droits de l’Homme de Mahabad (MOHR)
8- L’Association pour la défense des droits de l’Homme en Autriche
9- Le Comité pour la défense des droits de l’Homme en Syrie
10- Centre d’études et de recherches juridiques de Lequlin
11- Fondation Yazdina pour les médias et les droits de l’Homme
12- Centre syrien pour la défense des droits de l’Homme
13- Organisation des droits de l’homme en Syrie (MAF)
14- Organisation des droits de l’Homme – Afrin
15- Réseau d’information Afrin Post
16- Centre de médiatique d’Afrin
17- Initiative de défense des droits de l’Homme – Syrie
18- Organisation des droits de l’homme à Al-Jazeera
19- Organisation des droits de l’Homme dans la région de l’Euphrate
20- Association kurde Hevi en Belgique

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici