L’inhumation d’Ibrahim Gökçek se fait sous violence policière

0
1020
TURQUIE – KAYSERI – Ibrahim Gökçek, guitariste du Grup Yorum, a été inhumé dans sa ville natale, Kayseri. Son épouse emprisonnée a été emmenée par les gendarmes pour l’enterrement. La police a bloqué le cimetière et attaqué la foule venue assister à la cérémonie funéraire.
 
Le corps du musicien Ibrahim Gökçek, décédé deux jours après avoir arrêté 323 jours de grève de la faim contre l’interdiction de faire de la musique, a été emmené au cimetière Alep de Kayseri.
 
De nombreux véhicules blindés, des policiers anti-émeute et des membres des opérations spéciales turques ont bloqué le cimetière. Sultan Gökçek, l’épouse de Gökçek, qui est actuellement en prison, a été amenée au cimetière par les gendarmes.
 
Sultan Gökçek a regardé le visage de son mari et lui a fait ses adieux. Pendant l’enterrement, des slogans ont été scandés, « Ibrahim Gökçek est immortel », « Grup Yorum ne peut pas être réduit au silence ».
 
Personne n’a été autorisé à s’approcher du cimetière pendant l’enterrement.
 
Après l’enterrement, une personne qui voulait ouvrir une bannière a été frappé par la police près du cimetière. Les amis de Gökçek qui voulaient faire un discours ont également été empêchés de le faire.
 
Ceux qui voulaient chanter une chanson de Grup Yorum ont été attaqués par la police. (La police turque avait attaqué aussi les funérailles d’Hêlin Bölek, chanteuse de Grup Yorum décédée le 3 avril dernier après 288 jours de grève de la faim.)
 
Les proches de Gökçek ont ​​protesté contre les autorités pour n’avoir « pas respecté le deuil. Vous remplissez l’endroit de policiers. »
 
L’avocate de Gökçek, Ayşegül Çağatay, a déclaré: « Ils ont attaqué ceux qui voulaient chanter sur la tombe. »
 
Çağatay a déclaré que Sultan Gökçek avait été amenée au domicile familial et qu’on ne savait pas le moment où elle serait ramenée en prison.
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici