SYRIE. En trois mois, la Turquie a envoyé 10 300 soldats à Alep et à Idlib

0
618
SYRIE – Renforcement militaire turc en Syrie: en 3 mois, la Turquie a envoyé plus de 3 000 véhicules militaires et 10 300 soldats en «zone de désescalade» à Idlib et Alep.
 
L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH / SOHR) a indiqué avoir vu un nouveau convoi militaire turc d’environs 35 véhicules pénétrer sur le territoire syrien, via le passage de Kafr Lusin à la frontière d’Iskenderun. Les véhicules se sont dirigés vers des positions turques dans la «zone de désescalade».
 
« Alors que la Turquie continue d’envoyer des renforts militaires dans le nord-ouest de la Syrie, le nombre d’unités militaires turques, qui sont entrées dans la « zone de désescalade » depuis l’entrée en vigueur du nouveau cessez-le-feu, a atteint le 3 015, en plus de l’entrée de centaines de soldats », a déclaré l’OSDH.
 
Du 2 février à ce jour, les militants de l’OSDH ont observé l’entrée de plus de 6 420 camions et véhicules militaires turcs sur le territoire syrien, notamment des chars, des véhicules de transport de troupes, des véhicules blindés, des cabines mobiles de garde-balles et des radars militaires. Entre-temps, le nombre de soldats turcs déployés pendant la même période à Idlib et Alep a dépassé 10 300.
 
L’OBSH a filmé l’arrivée d’un convoi militaire turque dans la «zone de désescalade» dans la campagne nord d’Idlib.
 
Par ailleurs, la Turquie continue à renforcer l’occupation de plusieurs régions kurdes du Rojava, dont Afrin et Girê Spî, avec le soutien des gangs islamistes.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici