Fondation d’une initiative nationale pour l’unité kurde au Rojava

0
661

ROJAVA- QAMISLHO – L’ « Initiative nationale pour l’unité kurde » a été fondée au Rojava. Le groupe veut travailler pour surmonter les dissensions entre les formations politiques kurdes et promouvoir le dialogue entre elles.

L’impulsion a été donnée par des personnalités de premier plan issues des sciences, de l’art, de la culture, de la vie sociale et des leaders d’opinion religieux. L’initiative s’est fixé pour objectif de stabiliser une coopération interne kurde :  « Ceci est destiné à promouvoir le dialogue et à consolider une politique kurde commune », a déclaré le journaliste Melevan Resul lors d’une conférence de presse de l’Initiative dans la ville de Qamishlo.

Voici la déclaration 

« Le Moyen-Orient traverse un processus extrêmement critique. La raison de cette crise est dûe au fait que les forces régionales et internationales n’ont pas encore renoncé à leurs intérêts passés. Notre région a longtemps été exposée à des crises, des violations des droits et des conflits. Si aucune mesure n’est prise, les valeurs morales et le droit international seront encore plus mis à mal. Il en résultera de plus grands dangers, auxquels toute la population sera sacrifiée.

Le peuple kurde a payé un prix élevé et il a été sacrifié à cette politique opportuniste. Il est enfin temps de former une unité. Sinon, une guerre apparemment sans fin va s’intensifier et le Moyen-Orient ne trouvera jamais la paix. Il est de la responsabilité de tous les patriotes kurdes d’empêcher cela. Chacun doit remplir son rôle et sa mission. En tant que milieux politiques et militants sociaux, nous considérons que nous avons la responsabilité de développer le dialogue interne kurde. De cette façon, il faut préparer un terrain à Rojava et développer la lutte du peuple kurde. Il est nécessaire d’élaborer une feuille de route commune. Cela fait partie de notre responsabilité envers notre peuple et les martyrs de la révolution. Sur cette base, il est essentiel de construire un consensus social, de former une commission pour un Congrès national kurde et de signer un texte commun.

Nous sommes conscients du poids du fardeau que nous avons sur nos épaules. Nous ne nous déroberons jamais à cette responsabilité. Nous définissons ce travail comme une initiative sociale. Nous félicitons les Forces démocratiques syriennes (FDS) pour les efforts qu’elles ont déployés à cet égard. Tous les milieux politiques et sociaux apprécient leurs efforts dans la défense des valeurs sociales. Avec notre initiative, nous prenons une mesure complémentaire, nous n’agissons pas dans l’intérêt d’un parti politique ou d’un individu en particulier. Notre effort public vise exclusivement à construire l’unité du peuple kurde. Tous les points de cette déclaration reflètent les opinions et l’attitude du peuple de Rojava.

1-Le peuple kurde en Syrie est un peuple ancien qui vit en frères et sœurs avec les autres peuples du Kurdistan de Rojava. Ce patrimoine social et culturel doit être préservé et développé.

2- Nous soutenons tous les efforts qui ont été faits jusqu’à présent pour renforcer l’unité kurde, en particulier les initiatives des Forces démocratiques syriennes.

3- Nous soulignons l’importance de protéger toutes les réalisations militaires et administratives, principalement celles des forces armées de défense qui sont devenues le symbole des Kurdes en Syrie.

4- Nous soutenons la convocation d’une conférence nationale kurde ou d’une réunion similaire avec la participation de tous les partis, forces politiques et acteurs de la société civile au Kurdistan de Rojava, visant à établir un terrain d’entente politique entre les Kurdes.

5- Nous soutenons une lutte au nom de tous les patriotes pour garantir les droits de tous ceux qui résistent à l’oppression et à l’occupation en Syrie, les droits des Kurdes et toutes les autres composantes.

6- Sur la base des points mentionnés ci-dessus, une commission (Comité de bonne volonté) sera fondée dans les plus brefs délais, mise au travail et opérant dans le cadre d’un certain mécanisme. Il est évident qu’il est nécessaire d’agir en urgence en tenant compte des facteurs internationaux, régionaux et internes. C’est pourquoi nous attendons de tous les patriotes, partis, institutions, organisations de la société civile, militants et dirigeants de la société qu’ils jouent un rôle actif conformément à nos demandes. Nous pouvons surmonter ensemble toutes les difficultés et tous les obstacles et restaurer les valeurs de la démocratie et de la paix dans l’avenir de la nation kurde ».

ANF

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici