ROJAVA. Les Forces démocratiques syriennes condamnent les attentats d’Afrin

0
563
SYRIE / ROJAVA – Le porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), Mazlum Kobanî vient de condamner officiellement la série d’attentats* sanglants qui a secoué la ville kurde d’Afrin hier.
 
Mazlum Kobanî (Mazloum Abdî) a déclaré dans un message publié sur son compte Twitter : « Ce qui s’est passé hier à Afrin, un acte terroriste à condamner, a fait des morts innocentes. Cet acte criminel est le produit de la politique de destruction menée par l’occupation turque et ses mercenaires dans la ville de paix et d’olives. »

*Le mardi 28 avril, une série d’attentats a fait plus de 40 morts dans la ville kurde d’Afrin, occupée par la Turquie et ses mercenaires islamistes depuis 2018.

La série d’attentats, qui visaient les colons installés dans le canton kurde d’Afrin, serait l’oeuvre des services secrets turcs (MIT), selon des responsables russes et les Kurdes.
En effet, ces derniers temps, il y a eu trop de frictions entre la Turquie et ses gangs islamistes dans les zones du Rojava et de la Syrie occupées par la Turquie. Notamment au sujet de Libye et d’Idlib. La Turquie demande aux mercenaires de partir en masse en Libye pour combattre le général Haftar et de risquer la mort. La plupart des gangs le refusent évidement. Ils préfèrent vivre « tranquillement » en pillant les biens des populations qu’ils ont chassées et/ou massacrées avec la bénédiction des institutions internationales depuis le début de l’invasion turque en Syrie et au Rojava.
 
Quand au front Idlib, le fait que la Turquie les ait abandonnés suite aux accords avec le dirigeant russe Poutine n’arrange pas les choses entre gangs islamistes et leurs maîtres turcs.
 
Sinon, voir certains Kurdes se réjouir de la mort des colons sanguinaires installés dans leurs maisons peut vous choquer à juste titre et qu’on aimerait demander aux Kurdes de prendre du recule et de ne pas réagir de la sorte. Mais ne perdons pas de vue tout ce qu’ils endurent des mains de bouchers turco-jihadistes : crimes de guerre, crimes contre l’humanité, pillages, meurtres, torture, viols, féminicides, kidnappings …

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici