COVID-19. Collecte de fonds pour le Rojhilat par le collectif Rojhilat Solidarity Fundraising

0
787
Les Kurdes du Rojhilat sont seuls face à la pandémie du coronavirus alors qu’ils sont victimes de la répression du régime des Mollahs iraniens. C’est dans ce contexte qu’un groupe de militants kurdes réunis autour d’un collectif ont lancé une campagne de dons pour essayer d’aider leurs frères et sœurs menacés par le COVID-19 alors qu’ils sont condamnés à la famine par le pouvoir iranien.
 
Voici l’appel à la solidarité d’avec les Kurdes d’Iran publié sur la page Facebook du collectif Rojhilat Solidarity Fundraising :
 
« La pandémie COVID-19 a mis les pays du monde entier dans une situation désastreuse. Cependant, les pays en marge de l’ordre mondial actuel sont dans une situation particulièrement difficile ; et les femmes, les classes ouvrières et les populations apatrides de ces régions font face à de nombreuses difficultés supplémentaires. Ici, en l’absence de systèmes de protection sociale et de santé publique adéquats dans leurs pays, des millions de personnes sont confrontées au dilemme vicieux de choisir entre la mort par COVID-19, ou la mort progressive par manque de travail et par la faim.
 
Après l’épidémie de coronavirus en Iran, et en l’absence de services gouvernementaux suffisants, les militants de Rojhilat (Kurdistan oriental en Iran) se sont organisés en assemblées qui se sont répandues dans toutes les villes et villages de la région en peu de temps, afin de fournir de l’aide et des services à tous ceux qui en ont besoin. Les assemblées ont été organisées à la base dans des quartiers socialement et économiquement défavorisés et sont rapidement devenues populaires auprès d’une grande partie de la société. Heureusement, en s’appuyant sur leur propre travail et sur la solidarité sociale, ces assemblées ont accompli de grands et admirables exploits dans de nombreuses villes et régions de tout le Kurdistan oriental. Jusqu’à présent, elles se sont concentrées sur la désinfection des lieux publics, ainsi que sur la distribution de produits de santé et d’hygiène aux membres les moins privilégiés de leurs régions. Cependant, étant donné l’état d’urgence permanent causé par COVID-19 et ses effets sociaux et économiques sur les secteurs les plus vulnérables de ces sociétés, tels que les travailleurs salariés et les Kolbars, les auto-assemblées du peuple à Rojhilat fournissent maintenant des colis alimentaires à toutes les populations touchées. Ce nouveau défi a rendu leur travail beaucoup plus difficile.
 
Nous, un groupe d’étudiants, de migrants et de demandeurs d’asile de la diaspora kurde, formons une auto-assemblée indépendante en solidarité avec nos homologues de Rojhilat et avec l’intention de soutenir leur cause. Nous pensons que les auto-assemblées populaires et autonomes constituent la richesse sociale et politique d’une société. Et dans une situation où de nombreuses personnes sont confrontées à un choix entre « COVID-19 ou la faim », et compte tenu de l’augmentation des budgets militaires et de sécurité en Iran au détriment des programmes et des institutions nécessaires au bien-être social, l’auto-organisation en assemblées populaires comme moyen d’aide sociale et de solidarité est d’une importance et d’une signification supplémentaires. Ce travail est d’autant plus vital qu’il est organisé indépendamment de tout État ou parti politique. Il est historique car il démontre qu’en ne comptant que sur elle-même, toute société peut s’organiser pour le bien public et au profit de la coexistence pacifique et de la solidarité entre ses membres.
 
C’est dans cet esprit que nous collectons des fonds pour nos homologues de Rojhilat, et nous appelons toutes les personnes et tous les groupes indépendants à venir en aide aux auto-assemblées autonomes et populaires de Rojhilat. Nous soulignons que nous collectons des fonds en consultation avec des membres connus et de confiance des auto-assemblées de toute la Rojhilat. Les fonds seront déposés sur des comptes bancaires appartenant aux auto-assemblées locales, et l’historique de toutes les transactions financières sera mis à la disposition des donateurs dans le but de faciliter une transparence totale tout au long du processus de collecte de fonds.
 
Notre objectif pour la première phase du projet est de 2500 $. Nous publierons les reçus financiers à la fin de la première phase. »
 
L’équipe organisatrice :
 
– Shiva Amelirad (doctorante, membre du syndicat des enseignants iraniens et militante syndicale)
– Fateme Abdi (doctorante, militante des droits des femmes)
– Goran Bahrami (comptable, activiste kurde)
– Leila Naderi (doctorante, militante des droits des femmes)
– Saman Lagzi (doctorant, militant kurde)
– Fouâd Oveisy (doctorant, rédacteur en chef de La stratégie Rojava)
– Morad Roohi (doctorant, syndicaliste et environnementaliste)
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici