TURQUIE. Deux avocats emprisonnés sont en jeun de la mort

0
737
TURQUIE – Le métier d’avocat est devenu mission impossible en Turquie et ceux qui insistent pour défendre ceux persécutés par le pouvoir finissent souvent en prison. Plusieurs de ces avocats sont en grève de la faim. Deux d’entre eux viennent de transformé leur grève de la faim en un jeun de la mort, deux jours après la mort d’Hêlîn Bölek, la chanteuse persécutée du Grup Yorum qui était en grève de la faim pendant 288 jours.
 
Huit avocats de l’Association des avocats contemporains (Çağdaş Hukukçular Derneği – ÇHD), dont le président de l’association, sont emprisonnés en Turquie. Quatre des avocats sont en grève de la faim depuis quelques mois pour demander justice. Ebru Timtik jeûne depuis plus de 90 jours et Aytaç Ünsal, Oya Aslan et Barkın Timtik depuis plus de 60 jours.
 
Le ÇHD a déclaré dans un communiqué : « Le gouvernement ne s’abstient pas d’ajouter de nouveaux anneaux à la chaîne de l’injustice, encore moins de répondre à leurs demandes. Une prétendue loi sur l’exécution des peines est en cours de discussion. Nos amis et des milliers de prisonniers politiques en sont exclus et ils sont en quelque sorte laissés pour mort dans des prisons qui n’ont aucun mécanisme de protection contre le coronavirus. À ce stade, nos collègues Ebru Timtik et Aytaç Ünsal ont décidé de transformer leur grève de la faim en un jeun de la mort. Nous sommes inquiets mais d’autant plus que nous sommes plus en colère. »

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici