FÉMINICIDES. Les femmes craignent plus les violences masculines que le COVID-19

0
503
TURQUIE / BAKUR – Les violences faites aux femmes confinées à la maison en raison de la pandémie du coronavirus continuent d’augmenter dangereusement à travers le monde.
 
Au cours des 20 derniers jours, 18 femmes ont été assassinées par des hommes en Turquie, dont 12 à leurs domiciles. Les autorités turques appellent les gens à « rester chez eux » mais n’ont pris aucune précaution contre les violences faites aux femmes, faisant craindre une explosion de féminicides.
 
La porte-parole du Mouvement des femmes libres (TJA) au Kurdistan du Nord, Ayşe Gökkan, a parlé à l’ANF des violences faites aux femmes et de la nomination des administrateurs aux mairies kurdes d’HDP. 

 
Gökkan a déclaré que, elles avaient anticipé de telles attaques contre les femmes:

« Nous avons pris certaines mesures, mais l’État a fermé toutes les institutions pour les femmes, ce qui complique notre travail. En Turquie, l’État ne protège en aucune façon les femmes et, en fait, il essaie d’effacer tout réalisations féminines existantes. Le pouvoir protège toujours les hommes qui tuent des femmes.
À la maison, un homme se considère comme l’État. Si les femmes ne deviennent pas plus fortes, elles seront confrontées à des attaques. Les femmes ne sont pas désespérées et seules, elles ont créé leurs institutions grâce à leur résistance et à leur lutte. »
 
Soulignant que la violence contre les femmes est politique et perpétrée par l’État, Gökkan a poursuivi: « Les femmes sont assassinées avec l’aide de l’État. Les hommes ne peuvent pas commettre seuls ces meurtres, ils utilisent en fait les moyens et les méthodes qu’ils ont appris de l’État. Gouvernement les autorités appellent les gens à rester chez eux, mais ne prennent aucune précaution pour empêcher les meurtres et les violences contre les femmes. »
 
Le but de l’AKP est de détruire les gains des femmes
 
Soulignant que le monde se bat contre le coronavirus, alors que le gouvernement AKP-MHP a transformé cette bataille en une autre occasion d’attaquer les Kurdes en nommant des administrateurs dans les municipalités dirigées par le HDP, Gökkan a déclaré: « Les gouvernements autonomes ont un rôle et une mission importants partout dans le monde. De nombreux États souverains ont accepté la résistance des peuples.
 
Les gouvernements locaux ont été habilités, car les gouvernements centraux n’ont pas réussi à résoudre les problèmes de la société. De nombreux pays sont régis par l’autonomie, la fédération et les systèmes cantonaux. En Turquie, l’AKP-MHP s’attaque aux acquis obtenus au niveau local. Ils destituent les maires du HDP parce que les gouvernements locaux résolvaient les problèmes des citoyens. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici