IRAN. Les rescapés kurdes du séisme abandonnés à leur sort

0
229
IRAN / ROJHILAT – Il y a eu plusieurs séisme et de répliques entre le Kurdistan du Nord et d’Est depuis le 23 février. De nombreuses habitations se sont effondrées dans des dizaines de villages où des centaines de personnes ont été blessées. Les rescapés sont abandonnés à leur sort alors qu’ils sont dans la neige et le froid glacial d’hiver.
 

Un tremblement de terre de magnitude 5,9 a secoué la frontière entre le Kurdistan du Nord (Bakur) et le Kurdistan d’Est (Rojhilat) dimanche matin. Le séisme a été suivi par un autre tremblement de terre de magnitude 5,8 et plusieurs répliques.

Lundi, un autre tremblement de terre, d’une magnitude de 4,3, s’est produit à 18h05, heure locale, dans la ville de Khoy, dans l’est du Kurdistan, à la frontière de la province de Van, dans le nord du Kurdistan. Le tremblement de terre a également été ressenti dans la ville de Salmas.

La région a connu de nombreuses répliques depuis dimanche matin. Le premier tremblement de terre à 8 h 53, heure locale, a tué 9 personnes dans des villages du district de Başkale à Van, tandis qu’au moins 250 maisons et 300 écuries ont été détruites et des centaines de maisons endommagées.

Le tremblement de terre de lundi a fait au moins 104 blessés dans la ville de Khoy et 44 autres villages devenus inhabitables, dont le plus grand est le village de Gugerd où vivent 400 familles.

Les images obtenues par l’ANF montrent que de nombreuses maisons sont en ruine. Les villages frappés par le tremblement de terre sont recouverts de neige.

Les gens continuent de rester dehors dans la rue malgré le temps glacial alors qu’on nous signale que l’aide fournie par le régime iranien est insuffisante.

Le Kurdistan oriental a connu un tremblement de terre destructeur en 2017, dont les traces sont toujours présentes. Au moins 620 personnes ont perdu la vie et 8 500 autres ont été blessées dans le tremblement de terre de magnitude 7,3 survenu le 12 novembre 2017 à Kermanshah. Le plus grand en Iran depuis 10 ans, le tremblement de terre a coûté la vie à plus de 70 000 personnes.

 
 
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici