Conférence sur le Rojava et la révolution des femmes à l’Université de Strasbourg

0
264
STRASBOURG – Le Rojava et la révolution des femmes sont au centre de l’attention des jeunes femmes européennes. Une conférence sur le Rojava et la révolution des femmes s’est tenue à l’Université de Strasbourg. Les intervenantes ont parlé de la lutte du peuple kurde et des fondements féministes de la confédération démocratique du Rojava comme un exemple de gouvernance révolutionnaire et féministe.
 
Les invitées de la conférence organisée par la structure féministe «FEMFEST» formée par des groupes féministes de l’Université de Strasbourg étaient les militantes du collectif Zin pour la femme, Zozan Alxas et Sevil Tolhildan.
 
Lors de la conférence tenue dans la salle de conférence MISHA sur le campus universitaire, le public venu en grand nombre a pu avoir des informations sur l’émergence de la révolution du Rojava, la lutte des femmes kurdes, l’idéologie de la libération des femmes et la Jinéologie (sciences des femmes).
 
Les intervenantes ont présenté l’histoire de la révolution des femmes kurdes – en particulier le rôle du PKK – du PAJK (Parti des Femmes Libres du Kurdistan) aux unités de défense des femmes (YPJ) .
 
Dans les discours soulignant que les femmes kurdes luttent aux plus hauts rangs de la guerre contre l’Etat islamique, les intervenantes ont souligné que l’architecte de l’idéologie qui a vaincu l’Etat islamique était le chef du peuple kurde Abdullah Öcalan.
 
Lors de la conférence, au cours de laquelle le paradigme fondé sur l’égalité des sexes, l’écologiste, la démocratie et l’égalité des droits a également été discuté, il a été souligné que le Rojava était toujours sous le menace d’occupation par l’État turc, avec le soutien international.
 
L’État turc a mené sa première attaque d’invasion contre le Rojava en 2018 avec le soutien de Poutine contre Efrin, car l’espace aérien d’Afrin était sous contrôle russe.
 
Les intervenantes ont rappelé la présence des internationalistes du monde entier qui se battent côte à côte avec le peuple kurde du Rojava et que la révolution du Rojava est la preuve qu’ « un nouveau monde est possible » alors que le capitalisme est en crise.
 
Après la conférence, un documentaire intitulé “Kurdistan, la guerre des filles” réalisé par Mylène Sauloy a été projeté.
 
Le documentaire, qui commence avec la vie de Sakine Cansiz, co-fondatrice du PKK qui a été assassinée à Paris le 9 janvier 2013, raconte la résistance des femmes kurdes.
 
La conférence s’est poursuivie par une séance de questions et réponses après la projection du documentaire.
 
Enfin, les intervenantes ont invité le public à participer au meeting qui se tiendra à Strasbourg le 15 février à l’occasion du 21e anniversaire du complot international ayant conduit à l’arrestation d’Abdullah Ocalan.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici