ROJAVA. « La Turquie mène une politique de nettoyage ethnique en exploitant l’accord avec la Russie »

0
735
SYRIE / ROJAVA – Le ministre syrien des Affaires étrangères a révélé qu’il y avait eu des réunions avec la partie turque mais « qu’elles n’avaient pas été utiles », et il a souligné que l’option à Idlib était « purement militaire », et que l’occupation turque avait mené la politique de nettoyage ethnique [visant les Kurdes et les minorités religieuses non – sunnites] dans le nord-est Syrie, profitant de l’accord avec la Russie.
 
Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Muallem a révélé dans une interview à RT TV les réunions tenues précédemment entre les délégations syrienne et turque, les décrivant comme non bénéfiques, notant la nécessité de réfléchir à leur utilité à la lumière de l’occupation turque des terres syriennes.
 
Al-Muallem a souligné qu’il n’y avait « aucun lien » entre sa visite en Russie et les opérations militaires sur le terrain, ajoutant que ces opérations faisaient partie de la position syrienne, qui était la libération de chaque centimètre du territoire du pays.
 
Parlant de l’accord de Sotchi, al-Muallem a déclaré qu’il avait échoué dans le nord-ouest de la Syrie parce qu’Ankara n’avait pas respecté ses engagements, soulignant que l’option était purement militaire.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici