ROJAVA. Les enfants d’Afrin et Shehba: Ecoutez votre conscience

0
304
SYRIE / ROJAVA – Le 2 décembre, l’armée turque a massacré 12 Kurdes d’Afrin qui s’étaient réfugiés à Tal Rifaat, dans le nord du canton de Shehba. Huit enfants âgés de 3 à 15 ans et deux adultes ont été tués et plus de dix civils ont été blessés lors de l’attaque de la Turquie contre un quartier résidentiel. Les habitants de la région sont furieux du silence de la communauté internationale.
 
«Ces enfants appartiennent également au monde et ils veulent que les responsables de ce qui leur a été fait soient traduits en justice. Écoutez la voix de votre conscience.»
 
Des enfants d’Afrin et de Shehba sont descendus dans la rue aujourd’hui pour protester contre le massacre de leurs pairs. Pendant la marche du camp de Berxwedan à la base russe, les enfants ont porté les portraits des enfants tués lors du massacre de Til Rifat et ont scandé des slogans condamnant l’État turc et ses attaques génocidaires.
 
Les enfants ont lu un communiqué en kurde et en arabe une fois arrivés à la base russe :
 
«Nous, enfants d’Afrin, avons été déplacés de force de nos villages et de nos villes. Nos terrains de jeux et nos écoles ont été bombardés, envahis et nos rêves volés. Nous avons ouvert les yeux sur le monde avec les bruits des bombardements, des avions de chasse et des balles. Nous vivons maintenant dans des circonstances difficiles pour répondre à nos besoins fondamentaux. Ils luttent contre notre existence, nos rêves et notre conscience. Ils tuent tout ce que nous avons, tuant nos pairs innocents.
 
Parents, organisations juridiques et organisations de défense des droits humains dans le monde; écoutez nos cris et ne tournez pas le dos à notre douleur. Comprenez nos rêves, enfants massacrés à Afrin. Ces enfants appartiennent également au monde et ils veulent que les responsables de ce qui leur a été fait soient traduits en justice. Écoutez la voix de votre conscience.
 
Nous appelons l’État russe et le régime syrien à assumer leurs responsabilités envers les enfants. Nous vivons sur des terres qui, selon eux, sont sous leur contrôle. Comment des enfants pourraient-ils être massacrés sur leurs terres? Qui sont les meurtriers?
 
Vous devez protéger les enfants pour leur offrir une vie paisible et sûre et adopter une position sérieuse sur ce que les enfants d’Afrin ont vécu.»
 
Après le communiqué de presse, les enfants ont laissé une couronne noire devant la base russe.
 
ANF
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici