ROJAVA. Le rapport documentant la guerre de la Turquie contre les civils

0
196

SYRIE / ROJAVA – Le centre d’information du Rojava (RIC) a publié un rapport détaillé des attaques et meurtres de civils – notamment des Kurdes – par l’armée turque et ses mercenaires alliés dans le nord de la Syrie.

« La guerre de la Turquie contre les civils », selon le dernier rapport du centre d’information Rojava :

– Les preuves les plus solides à ce jour, y compris les premiers témoignages oculaires, de l’exécution sommaire de trois agents de santé le 13 octobre

– preuves de nouveaux cas de torture, d’enlèvement et d’exécution de civils

– Une base de données d’accompagnement enregistrant plus de 150 violations des droits fondées sur des preuves vidéo, photographiques ou oculaires

– des dizaines d’entretiens avec des habitants, y compris ceux qui sont rentrés dans la zone d’occupation, ont jeté un nouvel éclairage sur le pillage systématique, l’extorsion de fonds et les crimes contre la propriété

Le rapport identifie des tendances, notamment le ciblage et l’exécution de civils tentant de retourner chez eux ou vers leurs leurs biens, des bombardements aveugles bien en dehors de la zone supposée d’opérations, ainsi que des membres de factions soutenues par la Turquie demandant une rançon pour le retour des corps de civils à leurs familles. Il comprend un compte-rendu détaillé de l’exécution de trois agents de santé à Suluk le 13 octobre, ainsi qu’un calendrier d’attaques systématiques contre les infrastructures médicales et le personnel tout au long de l’invasion.

S’appuyant sur des entretiens avec des personnes rentrées dans la zone de contrôle turc, le rapport explique comment la Turquie tente d’imposer à ces zones un black-out d’information par la violence, des arrestations arbitraires et des actes d’intimidation. Néanmoins, RIC est en mesure de présenter des informations détaillées sur le pillage de propriétés privées et publiques, d’entreprises et de coopératives.

La recherche OSINT (renseignement en sources ouvertes) s’appuie sur de nombreux entretiens menés par des équipes de terrain du RIC: seul survivant d’une attaque au CELI ayant tué trois civils, des personnes déplacées vivant sans accès à l’eau potable, des professionnels de la santé victimes d’attaques aériennes, des civils ayant perdu leur maison et leurs moyens de subsistance après avoir été pillés.

S’appuyant sur tous ces éléments de preuve, le rapport affirme que l’invasion turque commençant le 9 octobre et l’occupation en cours de 5 000 km 2 dans les régions de Sere Kaniye et Tel Abyad constituent une « guerre contre les civils » et demande l’envoi d’une mission d’enquête internationale indépendante dans les régions du nord et de l’est de la Syrie, sous contrôle turc et de l’administration autonome.

Télécharger le rapport original »

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici