Le consulat turc de Lyon qualifie l’association Amitiés Kurdes de Lyon d’une ramification du PKK

0
190
LYON – Un courrier du consulat turc envoyé au ministère de l’intérieur a demandé à ce dernier d’annuler la conférence organisée à Lyon par l’association Amitiés Kurdes de Lyon en février 2019. Le consulat turc accusant les Amitiés Kurdes de Lyon d’être une ramification du PKK considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et l’Europe…
 
Voici la lettre qui nous a été transmise par un membre de l’association Amitiés Kurdes de Lyon :
 
« CONFIDENTIEL RÉPUBLIQUE TURQUE MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
 
Directeur général-adjoint de la sûreté et des renseignements
No. : CIGY-1/2019 23080098
 
Objet : Conférence organisée à Lyon par des ramifications du PKK 27.02.2019 AU MINISTERE DE L’INTERIEUR (Direction générale de la police nationale – Département des relations extérieures) Une lettre provenant de notre Consulat général à Lyon nous signale l’organisation d’une conférence, le 21 février 2019, au salon dit Palais du Travail appartenant à la commune de Villeurbanne au thème « Djizré – Histoire d’un massacre » par des ramifications du PKK établies à Lyon, notamment celle désignée Amitiés Kurdes Lyon et Rhône Alpes.
 
Notre Consulat général a demandé, par une lettre adressée à la préfecture de Rhône, l’annulation de ladite conférence au motif qu’il ne s’agissait aucunement d’un massacre ni d’un crime contre l’humanité mais simplement d’une épisode dans la lutte contre le PKK, organisation considérée comme terroriste par l’Union européenne, en particulier par la France, depuis 2004 et qu’un tel événement se transformerait en propagande de l’organisation terroriste. Malgré la demande, la conférence a bien eu lieu. L’affiche annonçant l’événement publiée aux pages de réseau social liées au PKK allègue que nos forces de sécurité avaient massacré des civils revendiquant l’autonomie démocratique au cours des opérations menées contre des terroristes du PKK à Cizre au mois de février en 2016. Dans ce cadre, selon nos renseignements, un film documentaire a été projeté lors de la conférence et, par la suite, M. Faysal Sarıyıldız, ancien député de HDP et soi-disant témoin des « massacres », a livré un discours. La totalité de l’événement a été diffusée en direct à la page Facebook de l’association Amitiés Kurdes Lyon et Rhône Alpe. Une recherche conduite par notre vice-consul à Lyon sur « Konsolosluk.net » a révélé un enregistrement selon lequel le fugitif Faysal Sarıyıldız serait recherché par l’Interpol pour des activités clandestines organisées, son passeport étant du reste marqué « annulé ». Pendant la conférence, à laquelle ont assisté environ 40 personnes, Sarıyıldız a fait des allégations, totalement infondées, à l’encontre de notre pays, y compris, celle d’un « massacre » de civils au cours des opérations menées par nos forces de sécurité au mois de février en 2016 à Cizre, qui serait, selon lui, équivalent d’un crime de guerre, tout en reprochant aux pays occidentaux de garder le silence devant la tragédie.
 
Les vidéos de l’événement, partagées sur les réseaux sociaux, montrent Ahmet Tuna Altınel (numéro de la citoyenneté turque : 34423039064) comme présentateur de l’événement servant également d’interprète à Sarıyıldız. Ledit individu est professeur en mathématiques à l’Université Claude Bernard Lyon 1. Il était observateur et personne autorisée à contester au nom de HDP aux urnes organisées par notre Consulat général au campus DITIB les 07 – 19 juin 2018 pour les élections présidentielles.
 
Notre consul général de Lyon rapporte que Ahmet Tuna Altınel est celui même qui avait organisé l’événement et joué un rôle de premier plan durant son déroulement et que, en plus, il affiche une attitude antinational sur les sites du PKK et arméniens. Veuillez s’il vous plait prendre toute mesure nécessaire à cet égard, y compris l’annulation du passeport dudit individu.
 
(signé) Pour le Ministre
 
Pour exécution :
Ministère de l’intérieur – Direction générale de la police nationale – Département des relations extérieures
Ministère de l’intérieur – Direction générale de l’état civil et de la citoyenneté
Pour information : Organisation nationale des renseignements »
Voilà, comment la Turquie essaye de criminaliser les soutiens des Kurdes en France et dans le monde. Si vous aussi, vus êtes scandalisé-e-s par les agissements de la Turquie sur le sol français, exprimez votre solidarité à Tuna Altınel qui est actuellement poursuivi en Turquie et interdit de quitter la Turquie et à l’association Amitiés kurdes de Lyon

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici