Au Rojava, c’est la révolution féministe qu’on assassine

0
331
Les premières victimes de la nouvelle offensive turque contre le Rojava visant à écraser l’autonomie kurde sont les femmes. Ces femmes qui ont combattu le groupe terroriste d’Etat islamique (EI / ISIS / DAECH) d’un côté et ont jeté les fondations de la révolution féminine du Rojava de l’autre.
 
Havrin Khalaf, co-présidente du parti Avenir de la Syrie – tuée sauvagement par des mercenaires islamistes de la Turquie près de Serékaniyê le 12 octobre, en est le dernier exemple de cette haine anti-femme du régime turc.
 
Havrin – violée, torturée et lapidée par les terroristes de la Turquie – a payé cher son engagement politique pour une Syrie pluraliste, féministe et pacifique. Elle a rejoint le cortège des femmes kurdes massacrées par les forces turques et leurs alliés islamistes à l’instar de Barin Kobanê, combattante des unités de protection des femmes (YPJ), dont le cadavre a été mutilé à Afrin par les mercenaires de la Turquie à Afrin en février de 2018.
Résultat de recherche d'images pour "Barin Kobanê"
L’invasion du Rojava par l’Etat turc, ennemi des Kurdes et des femmes, ouvre une page sombre pour les peuples et les femmes de toute la région. Les droits des femmes chèrement acquis au Rojava et dans le Nord-Est de la Syrie sont menacés d’être écrasés dans le sillon du génocide kurde annoncé par la Turquie.
 
Par ailleurs, le feu vert du président américain Trump à son homologue turc Erdogan pour l’invasion du Rojava, fait renaître l’EI que les Kurdes syriens avaient vaincu sur le champ militaire. Ces membres qui ont pu s’enfuir dans des régions syriennes sous l’occupation turque ont enfilé de nouveaux uniformes pour prendre leur revanche sur les Kurdes en les massacrant, en commettant des féminicides, en pillant leurs biens et en s’installant dans leurs foyers, au Rojava.

Tous ces développement nous font croire que les puissances internationales préfèrent la présence d’islamistes semant la terreur et la barbarie en Syrie plutôt qu’un modèle politique féministe, écologiste et pluraliste qui est un lueur d’espoir pour tous les peuples du Moyen-Orient fatigués de tant d’années de guerre.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici