Performance artistique pour Hasankeyf devant l’UNESCO

0
809
PARIS – Des artistes du groupe « Compagnie bien à vous Armanc Kerborani » lancent un appel urgent face à la destruction planifiée de la ville d’Hasankeyf, vieille de 12 000 ans, sur le Tigre, dans la région kurde de Turquie.
 
Aujourd’hui à 14 heures, les membres du groupe qui ont peint leurs corps se sont réunis à l’entrée du centre UNESCO de Paris. L’un des membres s’est enchaîné aux portes du bâtiment de l’UNESCO. Ils ont appelé l’UNESCO à agir pour Hasankeyf, un patrimoine culturel et naturel magnifique et exceptionnel unique au monde.
 
« Protégez Hasankeyf et protégez le patrimoine de l’humanité ! »
 
Ce groupe a récemment donné des représentations à Paris au musée du Louvre sous la pyramide le jeudi 27 juin 2019, à Berlin au musée Bergame devant la porte d’Ishtar le samedi 13 juillet 2019 et à Rome au Vatican le 27 juillet 2019.
 
Voici la déclaration du groupe d’artistes Compagnie bien à vous Armanc Kerborani pour cette performance :
 
« Après des représentations au Louvre à Paris, au musée de Bergame à Berlin et au Vatican, la Compagnie Bien à vous – Armanc Kerborani se produit à nouveau à Paris ce mercredi 2 octobre 2019. Leur performance est un défi lancé à l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et vise à attirer l’attention des médias et de la population sur les terribles menaces qui pèsent sur l’ancienne ville de Hasankeyf située au Kurdistan turc. Hasankeyf est une ville vieille de douze mille ans qui a abrité des dizaines de civilisations. Située dans la vallée du Tigre qui s’étend de Batman à Cizire (Sirnak), c’était l’une des premières villes du croissant fertile au nord de la Mésopotamie. Les plus de six mille grottes creusées dans les falaises rocheuses qui entourent la ville témoignent de la vie de ses habitants depuis des millénaires. L’ancienne ville fortifiée, sa vallée, ses terres fertiles, en particulier ses habitants, sont menacés par le barrage d’Ilisu à Kerboran qui fait monter les eaux du Tigre à une vitesse inimaginable. Plusieurs villages de Kerboran ont déjà été engloutis, notamment Ilisu (Germav), Celik et Tilo.
 
Hasankeyf et la vallée du Tigre répondent à neuf des critères de sélection utilisés par l’UNESCO pour sélectionner les sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Parce que le gouvernement turc refuse de demander la reconnaissance, l’UNESCO doit intervenir pour mettre fin à la destruction de ce site, important non seulement pour l’histoire et la culture du Kurdistan turc, mais également pour le patrimoine des peuples du monde entier. Nous appelons l’UNESCO à sauver Hasankeyf en l’ajoutant à la liste des sites du patrimoine mondial ! Protégez Hasankeyf et protégez le patrimoine de l’humanité ! »
 
Avec Juan-Golan Elibeg et Aurélie Gerardin, de la Compagnie Bien à vous – Armanc Kerborani, et avec le soutien d’Ercan Ayboga, Thomas Sino et Antoine Heraly.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici