Mosleh Rebwar, écrivain, poète et compositeur kurde exilé

0
704
Auteur, poète et compositeur révolutionnaire chevronné, Mosleh Rebwar a publié une anthologie de poésie et de nouvelles basées sur les luttes de la classe ouvrière qui ont secoué le Kurdistan d’Est (Rojhilat) et l’Iran depuis les années 1960.
 
Ces œuvres ont été diffusées dans les villes du Kurdistan iranien (Rojhilat) par la station de radio du Komala (et le Parti communiste d’Iran).
 
Rebwar fut le premier à traduire l’Internationale (le chant symbole des luttes sociales à travers le monde) en kurde (sorani).
 
Ses chansons révolutionnaires restent populaires dans toute la région et parmi les émigrés kurdes iraniens dispersés dans le monde entier.
 
Né en 1947 dans la ville kurde de Mariwan, Rebwar a grandi sous le régime brutal du Shah. L’Union soviétique voisine représentait une lueur d’espoir pour la justice sociale et le développement.
 
Rebwar a aiguisé sa politique alors qu’il était étudiant à Téhéran dans les années 1960, et a été un membre fondateur de Komala (« Comité des révolutionnaires du Kurdistan iranien »). L’organisation est restée clandestine jusqu’à la veille du soulèvement de 1979 en Iran, qui a renversé la monarchie.
 
Komala a mené la résistance à la prise de pouvoir islamiste au Kurdistan avant que des militants ne soient tués ou contraints à l’exil au cours d’une campagne sanglante menée par la nouvelle République islamique contre les communistes et progressistes.
 
Mais la lutte ne s’est pas arrêtée là. Komala a établi des camps de guérilla qui ont gagné le soutien du peuple en refusant de se soumettre au régime islamiste, et a poursuivi la lutte pour le socialisme en tant que partie intégrante du mouvement communiste international.
 
Rebwar est resté un membre actif du parti jusqu’à sa scission à la fin des années 1980 et a ensuite continué dans le nouveau Parti communiste ouvrier établi jusqu’à la fin des années 1990. Depuis lors, il poursuit ses activités politiques en toute indépendance.
 
Rebwar a travaillé comme enseignant dans une école secondaire près de Göteborg, en Suède.
 
Il continue de faire campagne contre le racisme, le sexisme et pour le pouvoir de la classe ouvrière.
 
Les poèmes, chansons, romans et articles en kurde (sorani), en farsi (perse), en suédois et en anglais de Rebwar sont publiés sur ce site
 
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici