Selon la Suède, l’attaque turque contre le Rojava aggrave le conflit syrien

0
721
STOCKHOLM – La ministre suédoise des Affaires étrangères a averti la Turquie à propos du Rojava : « La situation des Kurdes affecte toute la région. »
 
La ministre suédoise des Affaires étrangères, Ann Linde, a répondu à une question écrite posée par le député de gauche et porte-parole de la politique étrangère, Håkan Svennelig, demandant quelle position la Suède prendra face aux menaces de la Turquie contre le Rojava.
 
Dans sa motion, Svennelig a déclaré : « La Syrie du Nord sous contrôle kurde et le Rojava sont actuellement sous la menace d’une invasion turque. Ces plans ne pouvaient être contrecarrés que par la pression internationale. » Svennelig a appelé la Suède à s’opposer au plan d’occupation de la Turquie en Syrie en soutenant la paix.
 
Décrivant la situation en Syrie comme terrifiante, Linde a soutenu que le régime Assad et ses alliés qui ignorent les appels des Nations Unies et de la communauté internationale sont responsables de l’échec de la paix dans le pays.
 
Remarquant que l’attaque de la Turquie contre le nord de la Syrie aggrave les conflits, Linde a souligné la situation humanitaire toujours plus grave et les conditions de plus en plus difficiles pour une solution politique.
 
Linde a souligné que le gouvernement suédois prend très au sérieux les déclarations de la Turquie concernant une opération militaire contre le nord de la Syrie, ajoutant : « Nous rappelons à la Turquie et à toutes les parties leur obligation de respecter le droit international ».
 
Avertissant qu’une agression turque contre la Syrie du Nord aurait de graves conséquences humanitaires, Linde a déclaré : « La situation concernant les Kurdes est un facteur qui affecte toute la région. La relance du processus de paix en Turquie permettra d’obtenir des résultats favorables pour la frontière syrienne et la région. »
 
Le ministre a déclaré que la Suède avait fait part de ces opinions aux responsables turcs au cours de pourparlers bilatéraux et par l’intermédiaire des États-Unis.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici