Nettoyage ethnique à Afrin: 60 000 personnes installées dans le canton kurde

0
412
AFRIN – Au moins 60 000 personnes ont été transférées à Afrin. Les familles transférées d’autres régions ont été installées à Jindirês, Şiyê, Bilbilê, Şêra et Afrin.
 
Dans le cadre d’opération de nettoyage ethnique menée à Afrin, par l’occupation turque, au moins 60 000 personnes, principalement des familles de mercenaires, se sont installées dans le canton kurde.
 
Les forces d’occupation turques et leurs mercenaires ont menacé, torturé et massacré des citoyens locaux, forçant des milliers de Kurdes à quitter leur domicile. Par la suite, ces maisons ont été accaparées par les familles de mercenaires.
 
L’année dernière, des dizaines de milliers de personnes se sont installées à Afrin dans le cadre de la campagne de changement démographique.
 
Ils ont été amenés d’autres régions occupées par l’armée turque et ses alliés mercenaires, notamment Idlib, et ont été installés à Afrin.
 
Selon ANHA, la majorité des familles installées à Afrin sont des proches des mercenaires appartenant à Tahrir Al-Sham (Jabhat Al-Nosra). Au moins 190 000 habitants d’Idlib ont été réinstallés à Afrin, Azaz, Bab, Jarablus et Rai.
 
Les familles de mercenaires appartenant au groupe Tahrir Al-Sham auraient été emmenées d’Idlib après de violents affrontements entre les forces du régime syrien et les mercenaires de l’État turc.
 
Au moins 60 000 personnes ont été transférées à Afrin. Les familles transférées d’autres régions ont été placées au centre de Jindires, Shiye, Bilbile, Shera et Afrin.
 
Auparavant, 4 000 personnes, appartenant majoritairement à des familles de mercenaires, avaient été réinstallées à Afrin. Avec ces dernières installations, le nombre de familles de mercenaires dans la ville est d’au moins 64 000.
 
Les forces d’occupation turques ont déplacé des milliers de familles de mercenaires dans le camp d’Atme et le village de Dêrbelût dans le district de Jindirêsê. Il a également été signalé que de nouveaux camps importants avaient été installés dans le village de Mele Xelîl de Jindirêsê.
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici