Recrudescence d’enlèvements et de meurtres à Afrin

0
486
AFRIN – Les enlèvements contre rançon et les meurtres de civils kurdes sont en hausse dans Afrin occupée par l’Etat turc. Les gangs ont torturé et tué un civil à Afrin tandis plusieurs civils ont été enlevés en mai. Par ailleurs, les politiques visant à modifier la démographie de la région kurde sont toujours en place.
 
Des gangs alliés de l’Etat turc ont torturé et tué un civil à Afrin. Selon des sources locales, Mihemed Ibrahim (50 ans), originaire du village de Xelilaka à Bilbile, a été torturé par les gangs le 14 mai alors qu’il travaillait dans son champ, et a été tué sous la torture quelques jours plus tard.
 
Des civils kidnappés détenus en échange d’une rançon
 
Selon certaines sources, le 15 mai, Mihemed Ehmed Birim (33 ans) a été enlevé pour la troisième fois par les gangs, Ebdo Mihemed (25 ans) a été enlevé dans le village de Miske Jorin à Jindirese et Tahir Sahin a été enlevé dans le village Basute à Sherawa. Les personnes enlevées sont détenues contre rançon et seront exécutées si la rançon n’est pas payée.
 
Des bandes alliées à l’Etat turc ont même enlevé leurs alliés dans les « conseils locaux » qu’ils ont mis en place. Cigerxwin Semo, membre du « Conseil local de Jindirese », a été enlevé dans le village de Hec Hesna.
 
Des familles des terroristes d’Idlib installées à Afrin
 
L’Etat turc envoie les gangs avec leurs familles à Afrin pour les protéger. Selon certaines sources, 1 000 membres de gangs d’Idlib, de Shiye et de Bilbile ont été placés dans les maisons des habitants d’Afrin qui ont été contraints de fuir leurs domiciles lors des attaques d’invasion de la Turquie en 2018.
 
L’État turc construirait également de nouveaux camps pour les gangs dans le village du Qurne dans le district de Bilbile, dans le village de Surke dans le district de Rajo et dans le centre de Jindirese. Selon les mêmes sources, les camps dans les villages de Mele Xelil et Mihemediye à Jindirese ont été agrandis.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici