TURQUIE : Conférence de presse des avocats d’Abdullah Ocalan

0
1018

TURQUIE – ISTANBUL – Les avocats d’Abdullah Öcalan ont tenu une conférence de presse à Istanbul après que deux d’entre-eux ont rendu visite à Öcalan le 2 mai dernier.

Le dirigeant du PKK, Abdullah Öcalan a fait une déclaration par l’intermédiaire de ses avocats et appelé à la reprise des négociations de paix. Concernant les grèves de la faim en cours, il a appelé à éviter toute action qui entraînerait des pertes en vies humaines.

Les avocats du leader du peuple kurde Abdullah Öcalan ont tenu une conférence de presse à l’hôtel Taksim Hill à Istanbul au sujet de la rencontre qui leur a été accordée avec leur client. La rencontre entre Öcalan et ses avocats le 2 mai a duré une heure.
 
Il s’agissait de la première réunion depuis le 27 juillet 2011, date à laquelle le dirigeant kurde a été autorisé pour la dernière fois à rencontrer ses avocats. Depuis lors, les avocats d’Öcalan ont soumis un total de 810 demandes pour lui rendre visite sur l’île prison d’Imralı.
 
Voici le communiqué de presse des avocats d’Ocalan :
 
« A la presse et à l’opinion publique 
 
Dans ce processus historique que nous vivons, il est nécessaire de procéder à une profonde réconciliation sociale.
 
Il y a un grand besoin d’une méthode de négociation démocratique, loin de toute polarisation et culture du conflit pour la solution des problèmes.
 
Nous pouvons résoudre les problèmes en Turquie, et même dans la région, à commencer par la guerre, avec le soft power – avec intelligence et force politique et culturelle au lieu d’outils de violence physique.
 
Nous pensons que, par l’intermédiaire des Forces démocratiques syriennes (FDS), tous devraient s’efforcer de résoudre les problèmes en Syrie en s’abstenant de toute culture de conflit et dans la perspective d’une démocratie locale garantie par la Constitution dans le cadre de l’unité du pays. En tant que telle, la sensibilité de la Turquie devrait être prise en compte.
 
Avec tout le respect que nous devons à la résistance des amis à l’intérieur et à l’extérieur des prisons, nous voudrions souligner qu’ils ne devraient pas en arriver à menacer leur santé ou à causer la mort. Pour nous, leur santé mentale, physique et spirituelle vient avant tout. Nous croyons également que l’approche la plus significative est liée au développement d’une position mentale et spirituelle.
 
Notre position à Imrali est d’approfondir et de clarifier la méthode d’expression que nous avons dévoilé dans la déclaration de Newroz 2013 et de poursuivre dans cette voie.
 
Pour nous, une paix digne et une solution politique démocratique sont primordiales.
 
Nous félicitons tous ceux qui se sont inquiétés et qui ont pris position avec respect en raison de notre position à Imrali, et nous voudrions leur exprimer notre immense gratitude. »
 
Abdullah Öcalan, Hamili Yıldırım, Ömer Hayri Konar, Veysi Aktaş
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici