La Turquie tente de s’emparer d’Afrin en exploitant le silence russe, le régime syrien doit exprimer sa position

0
105
SYRIE / ROJAVA – Le responsable des relations diplomatiques de la région d’Afrin, Mohammed Hassan a déclaré que l’occupation turque et la construction de murs tampons à Afrin visaient à annexer Afrin à la Turquie, profitant du silence russe, et a demandé au régime syrien d’exprimer une position claire sur cette question.
 
L’Agence de presse Hawar (ANHA) a interviewé le responsable du comité des relations diplomatiques de la région d’Afrin, Muhammad Hassan, au sujet de la situation post-IE, des abus et crimes continus de l’occupation turque dans les territoires syriens occupés en général et à Afrin en particulier, et de sa vision pour le futur de la région.
 
Un des signes de la libération d’Afrin est la défaite d’Erdogan aux élections locales
 
Muhammad a parlé d’Afrin et a déclaré : « Les premiers signes de la libération du canton d’Afrin sont apparus avec la chute du parti AKP d’Erdogan lors des récentes élections municipales en Turquie et la victoire de l’opposition dans quatre grandes villes. C’est la preuve de l’effondrement de l’occupation d’Erdogan et de son projet expansionniste dans la région. »
 
Après la défaite de Daech, la Turquie soutiendra les cellules dormantes
 
« La défaite de mercenaires en Syrie a eu des répercussions positives sur la maturité de la pensée démocratique parmi les composantes de la Syrie. Actuellement, les mercenaires sont géographiquement vaincus après la résistance des FDS, mais ses cellules sont toujours en vie, c’est donc à travers ces cellules qu’elles poursuivent leurs combats contre les tendances démocratiques dans la région, et la Turquie continuera à soutenir ces cellules pour semer la discorde et le chaos dans toutes les zones libérées » a-t-il déclaré.
 
La Turquie exploite le silence russe et construit des murs pour s’emparer d’Afrin
 
Au sujet des violations de la récente occupation turque du canton kurde d’Afrin et de la construction de murs tampons et de ses objectifs, Mohammed a déclaré : « L’imposition d’un anneau de ciment à Afrin indique l’exploitation de la Turquie, le silence russe et donc la mise en œuvre de ses plans pour tenter de s’emparer d’Afrin et l’annexer à la Turquie, comme Iskenderun après le changement démographique opéré par la Turquie depuis son occupation.
 
A travers ces politiques, Erdogan veut transférer ses problèmes internes et ses crises au-delà des frontières de la Turquie pour couvrir son échec dans la politique intérieure, alors il s’efforce d’annexer le territoire syrien à la Turquie et de changer la démographie de la région en changeant les propriétaires fonciers et immobiliers en plus de piller les territoires occupés pour soutenir son économie écroulée ».
 
Si le régime veut l’unité de la Syrie, il doit montrer une position claire
 
Quant au silence du régime syrien sur les changements démographiques et les violations turques dans les territoires occupés, Muhammad a déclaré : « Si le régime syrien veut vraiment préserver l’unité géographique de la Syrie, il doit exprimer une position forte et claire sur les violations turques et le silence russe à son égard. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici