Pétition : Agissons pour sauver les Kurdes en grève de la faim

1
204
Urgent : Il faut empêcher que des militants kurdes en grève de la faim ne perdent la vie à cause de l’inaction des institutions européennes.
 
Alors que l’état de santé des milliers de Kurdes en grève de la faim a atteint le seuil critique et que le monde continue de détourner le regard, la communauté kurde lance une pétition à l’attention du Comité européen pour la prévention de la torture (CPT) en lui demandant d’accomplir son devoir en intervenant auprès de la Turquie.
 

Pétition : Agissons pour sauver les Kurdes en grève de la faim :

Monsieur Regis Brillat

Je vous écris pour vous exprimer ma profonde préoccupation devant le manque d’action concrète du Conseil de l’Europe et du Comité pour la prévention de la torture concernant le déni continu par la Turquie du droit fondamental d’Abdullah Ocalan de recevoir la visite de sa famille et de ses avocats. Nous apprécions votre rapport récent sur cette question, mais il doit être suivi d’action. Le CPT doit insister sur le droit de visiter Ocalan en prison, puis publier rapidement un rapport de suivi et, surtout, faire pression sur la Turquie pour qu’elle mette en œuvre vos conclusions.

Comme vous le savez, le 7 novembre, Leyla Güven, députée kurde du HDP (Parti démocratique des Peuples) a débuté une grève de la faim illimitée dans la prison turque de Diyarbakir pour dénoncer les conditions inhumaines des prisonniers politiques kurdes, tortures systématiques, viols des femmes et l’isolement carcéral imposé depuis 20 ans au leader kurde Öcalan sur l’île-prison d’Imrali. Depuis, plus de 7000 prisonniers politiques ont entamé à leur tour une grève de la faim. Jusqu’à présent, neuf d’entre eux se sont donné la mort.

À mesure que les semaines se suivent, leur force et leur santé sont visiblement en train de faiblir. Nous nous attendons à de mauvaises nouvelles à chaque instant, et pourtant la taille et la détermination du mouvement ne font que devenir plus fortes.

Cette demande d’aide met à l’épreuve la démocratie européenne et ses valeurs. Les grévistes de la faim ont risqué leur vie dans l’espoir que le monde les écoute et que le Conseil de l’Europe et le Comité pour la prévention de la torture agissent de manière à défendre les droits humains fondamentaux. Ils sont prêts à mener leur grève de la faim jusqu’au bout, mais ils ne veulent pas mourir. Je vous exhorte à ne pas les abondonner et à ne pas trahir les principes fondamentaux sur lesquels ces institutions sont fondées.

Cordialement
 

La pétition sera envoyée à :

– M. Regis BRILLAT, Secrétaire exécutif du Comité européen pour la prévention de la torture (CPT)
– Conseil de l’Europe
– Amnesty International
– Emmanuel Macron, le Président de la République Française

Et d’autres dirigeants européens

 

1 COMMENTAIRE

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici