Pierre Laurent : « Le silence devant les grèves de la faim est inquiétant »

2
152
STRASBOURG – Soulignant qu’ils soutenaient les revendications des militants kurdes en grève de la faim à Strasbourg contre l’isolement d’Abdullah Öcalan, le sénateur français Pierre Laurent a déclaré qu’il interviendrait auprès des autorités de l’État français pour donner vie à ces revendications.
 
Le sénateur Pierre Laurent, ancien secrétaire général du Parti communiste français (PCF), a rendu visite aux militants qui sont en grève de la faim depuis 117 jours. Laurent, qui est également vice-président de la commission des affaires étrangères du Sénat français, était accompagné d’autres responsables du parti, dont Hullia Turan de la Fédération du PCF du Bas-Rhin.
 
Le sénateur français et sa délégation ont rencontré les grévistes de la faim avec Agit Polat, représentant des relations extérieures du Conseil Démocratique Kurde en France (CDK-F). Pierre Laurent a rencontré Yüksel Koç, coprésident du Congrès de la société kurde démocratique en Europe (KCDK-E). Koç, a déclaré qu’ils avaient une seule demande à faire à la délégation du PCF et a demandé qu’elle fasse pression sur la Turquie et faire accepter leurs demandes avant qu’il y ait des mort durant les grèves de la faim. Koç a rappelé que leur demande était le droit des prisonniers à ne pas être mis en isolement et que ce droit faisait partie des lois du Conseil de l’Europe (CE) et de la Turquie elle-même. Koç a déclaré que dans le passé, CE avait appelé la Turquie à entamer des négociations de paix avec le PKK et que si l’isolement du dirigeant du peuple kurde, Abdullah Öcalan, se poursuit, il ne peut pas jouer un rôle dans le processus de paix.
 
Nous soutenons pleinement votre demande
 
Pierre Laurent a promis qu’ils transmettraient le message des militants aux autorités françaises. « Nous soutenons pleinement les revendications des grévistes de la faim en faveur de la suppression de l’isolement d’Öcalan et du lancement d’un nouveau processus de paix », a déclaré Laurent.
 
Yüksel Koç a déclaré qu’aujourd’hui, ce sont les heures qui étaient importantes, pas les jours, et qu’ils avaient confiance en leur soutien. « Nous sommes conscients de l’urgence de la situation », a déclaré Laurent qui s’est ensuite entretenu brièvement avec le gréviste de la faim Mustafa Sarikaya.
 
L’isolement doit être levé pour un nouveau processus
 
Laurent a parlé à notre journal après la visite. « En tant que parti communiste français, nous soutenons pleinement la demande de nos amis kurdes qui sont en grève de la faim », a déclaré Laurent. « La demande des grévistes de la faim est plus qu’une dimension politique, Cela a aussi une dimension humaine. Pour qu’il y ait un nouveau processus de paix en Turquie, l’isolement politique imposé à Abdullah Öcalan, doit prendre fin. Tant que cette politique ne prendra pas fin, un nouveau processus ne peut être débuté avec Abdullah Öcalan, représentant du peuple kurde. »
 
Pourquoi l’Europe est-elle silencieuse ?
 
« Le silence devant les actions de grève de la faim a été un choc » a ajouté Laurent. « L’un de nos objectifs est de briser ce silence. Nous tenterons de briser ce silence tant dans la sphère politique que dans les médias.
 
Le silence des institutions européennes devant les actions est particulièrement alarmant. La pression appliquée en particulier aux Kurdes en Turquie a atteint des niveaux extrêmes. À part les Kurdes, l’oppression contre tous les groupes dissidents est sous les yeux. Par conséquent, les institutions européennes qui voient cette pression en Turquie et la passent sous le silence, créer de sérieuses préoccupations de notre point de vue.
 

Nous ne comprenons pas le silence des institutions européennes. Alors que les pratiques oppressives, totalitaires, anti-démocratiques ont atteint le summum en Turquie, surtout lors des dernières élections qui ont eu lieu en Turquie, l’intimidation, fraudes et les abus anti-démocratiques et qu’Erdogan faisait cela clairement, le fait que l’Europe restent silencieux face à cela font naître des questions chez nous. Pourquoi l’Europe reste-t-elle silencieuse ? Erdogan fait aussi du chantage à l’Europe. L’Europe a des arguments pour dire « stop » au chantage d’Erdogan. L’Europe a beaucoup d’atouts. Par conséquent, ce silence n’est pas clair. Le silence doit être brisé immédiatement.

 Les sonnettes d’alarme retentissent

Soulignant que l’état de santé des activistes avait atteint une dimension critique, Laurent a déclaré : « Les grèves de la faim ont atteint un stade critique. Nous agirons en tant que parti communiste conformément à l’urgence. La situation des activistes est alarmante, les sonnettes d’alarme retentissent et je l’ai vue de mes propres yeux ». Laurent a ajouté : « La chose la plus importante que je ferai après cette étape est, avant tout, je demanderai à mon État d’agir de toute urgence. »

 
Honte pour notre pays et l’humanité
 
« Le silence des représentants de l’État, des journaux nationaux et des journalistes face à cette situation n’est pas compréhensible. Cette situation peut être comprise en termes de la presse en Turquie. Mais que nos organes de médias ne communiquent pas les actions, ne les mettent pas à l’ordre du jour, une honte pour nous. Le fait que quelqu’un qui est en grève de la faim pour la paix et les droits de l »Homme meurt sur notre sol serait une honte pour nous, pour notre pays et pour l’humanité. »
 
Je ferai tout ce que je peux
 
« Afin d’éviter cette tache noire pour l’humanité et notre pays, nous voulons aborder les actions avec responsabilité et sérieux et dire que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir », a ajouté Laurent. « Permettez-moi de dire encore une fois que, et en tant que sénateur et parti communiste français et en tant que que vice-président de la commission des affaires étrangères du Sénat français, je ferai tout ce que je peux. Les revendications des grévistes de la faim sont absolument légitimes, nous les défendons et disons encore une fois que nous sommes derrière ces revendications. »
 

2 Commentaires

  1. Il paraît évident que toute atteinte aux Droits de l’Homme doit être combattue.
    L’Etat Français « Pays des Droits de l’Homme » est concerné par ces faits.
    7.000 personnes au moins espèrent son intervention.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici