TURQUIE : Naissance de la Fondation Tahir Elçi à Sur

0
51
La Fondation Tahir Elçi a été créée à Sur en hommage au président assassiné du barreau des avocats d’Amed.
 
TURQUIE – AMED – L’ancien président du barreau d’Amed, Tahir Elçi, a été assassiné à Sur en 2015, tué par balles. La « justice » turque n’a toujours pas élucidé son meurtre.
 
Elçi appelait à la paix lors d’une conférence de presse devant le minaret aux quatre piliers dans le quartier Sur assiégé par la police.
 
La cérémonie d’ouverture de la Fondation a été suivie par un grand nombre d’avocats et de familles des victimes du massacre de Roboski, ainsi que par l’épouse d’Elçi, Türkan Elçi.
 
La réception a été suivie d’une vidéo sur la lutte juridique de Tahir Elçi. Ensuite, Turkan Elçi a expliqué le but de la fondation.
 
Türkan Elçi, fondatrice et présidente de la Fondation, a déclaré : « Nous avons été témoins de tant de violations des droits au cours des dernières années que nous sommes incapables de les nommer tous. La destruction de la ville et les morts. Nous avons été témoins d’une douleur que nous emporterons avec nous jusqu’à notre mort au cours de ces graves événements. Malgré tout, malgré toute la douleur, nous avons essayé de faire battre notre cœur avec courage. Nous nous sommes fixé comme objectif d’établir une fondation familiale afin que la douleur en nous puisse se transformer en une pratique qui unit tous les segments de la société, plutôt que de se transformer en haine. »
 
Türkan Elçi a déclaré que la fondation familiale qu’elle avait créée avec sa fille avait besoin de personnes de conscience courageuses afin de pouvoir aider la société et de renforcer les luttes.
 
« Nous avons fait nôtre la position de Tahir du peuple kurde. Seule une attitude indépendante où la vérité est défendue est essentielle pour nous. Notre seul but est de faire du monde un lieu d’unité, de droit, de moralité, de justice, de vertu, de courtoisie et de renforcer la culture de la tolérance en tendant la main aux personnes de tous les secteurs et en créant un monde de conscience et de justice. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici