Nouvel acte de vandalisme contre la communauté kurde : Erdogan poursuit jusqu’en France ses opposants (PCF)

0
525
PARIS – La nuit dernière, les locaux de l’association kurde d’Arnouville, dans le Val d’Oise, ont été saccagés. C’est le deuxième acte de vandalisme visant les Kurdes en France en 3 semaines. Pour les Kurdes, ces attaques sont orchestrées par des fascistes turcs liés au pouvoir turc.
 
Le parti communiste français (PCF) appelle les autorités françaises « à agir pour mettre un terme dans les plus brefs délais aux agissements des groupes ultra-nationalistes turcs et de les traduire devant la justice lorsqu’ils enfreignent la loi. »
 
Voici le communiqué du PCF :
 
« NOUVEL ACTE DE VANDALISME CONTRE LA COMMUNAUTÉ KURDE : ERDOGAN POURSUIT JUSQU’EN FRANCE SES OPPOSANTS
 
Un nouvel acte de vandalisme touchant les organisations kurdes s’est produit dans la nuit du 6 au 7 avril dans les locaux du Centre démocratique d’Arnouville (Val d’Oise) occasionnant de très lourds dégâts.
Chaque semaine désormais des actes de violences, commis par des islamo-nationalistes turcs, liés au Parti de la justice et du développement (AKP) du président Recep Tayyip Erdogan, ont lieu sur notre territoire : assassinat de trois militantes kurdes en 2013, interruption brutales de réunions publiques par des nervis, tags sur des devantures de commerces appelant à un nouveau génocide…
 
De toute évidence Ankara a décidé d’exporter ses intimidations et sa violence contre ses opposants en France.
 
Le Parti communiste français (PCF) appelle le gouvernement à agir pour mettre un terme dans les plus brefs délais aux agissements des groupes ultra-nationalistes turcs et de les traduire devant la justice lorsqu’ils enfreignent la loi.
 
Au contraire, le respect de la liberté d’expression et de réunion des démocrates turcs et kurdes, et des défenseurs des droits humains en Turquie doivent au contraire être protégés sur notre sol de façon résolue.
 
Parti communiste français
Paris, le 07 avril 2019″

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici