Amjad Othman : La présence turque en Syrie est plus dangereuse que Daech

0
659
ROJAVA – QAMISHLO – Le porte-parole du Conseil démocratique syrien (MSD), Amjad Osman a déclaré que la présence de la Turquie en Syrie était plus dangereuse que celle de Daech / ISIS, et a appelé les puissances internationales à prendre une position claire sur l’occupation de la Turquie et de ses mercenaires dans les régions du nord et de l’est du pays.
 
La crise syrienne ne peut être résolue sans la participation des représentants du nord et de l’est de la Syrie
 
Dans un entretien accordé à l’agence de presse ANHA, Amjad Othman a appelé les forces internationales à protéger les acquis réalisés dans le nord et l’est de la Syrie. Il félicité les forces démocratiques syriennes (FDS) pour ce qu’il a appelé la victoire historique des FDS, ajoutant : « La défaite de Daech est une victoire majeure. Le nombreux partis, dont la Turquie, menacent ces gains et cherchent à miner les victoires des forces démocratiques syriennes. La crise syrienne ne peut être résolue sans la participation des représentants du nord et de l’est de la Syrie et, jusqu’à présent, il y a eu de nombreuses réunions sur la crise syrienne, mais toutes ont échoué car les représentants du nord et de l’est de la Syrie ont été exclus. Si la volonté des peuples de la région n’aie pas prise en considération dans les efforts visant à résoudre la crise, la crise syrienne se poursuivrait et s’aggraverait. »
 
La défaite de Daech est une victoire pour l’ensemble de la Syrie
 
Othman a rappelé que de nombreux pays avaient félicité les forces syriennes pour la victoire sur Daesh, mais que certains pays, dont le régime syrien, n’avaient pas précisé leur position. Othman a souligné que la victoire sur Daesh était une victoire pour la Syrie en général, et a ajouté à cet égard, « Les forces qui ont vaincu Daesh sont les forces démocratiques syriennes, tous les pays doivent voir cette victoire. Cette victoire a été obtenue avec 11.000 martyrs. Cette victoire ne doit pas être sous-estimée. Nous soutenons l’unité syrienne, et appelons à la décentralisation. L’État [syrien] est hostile à l’unité de la Syrie, mais, cherche à diviser. Nous, nous sommes ouverts au dialogue. »
 
Le principal danger vient des pays qui soutiennent Daesh
 
« Les forces internationales doivent clarifier leur position sur l’existence de groupes de mercenaires dans la région », a déclaré Othman, ajoutant que le plus grand danger était celui des pays qui soutiennent les groupes de mercenaires. « Tant qu’il existe des États qui soutiennent Daesh, il pourrait revenir. La Turquie occupe Jarablus, Afrin et Idlib, et des massacres ont lieu à Afrin sous les yeux du monde. L’État turc mène une politique d’occupation professionnelle claire dans la région, mais malheureusement, jusqu’à présent, aucun pays n’a montré une position claire à ce sujet. »
 
La Turquie est plus dangereuse que Daesh
 
Le porte-parole du MSD, Amjad Othman, a évoqué les menaces répétées de la Turquie contre les régions nord et est de la Syrie, affirmant que « les menaces et attaques de l’occupation turque contre les régions nord et est de la Syrie constituent un danger pour le monde, tout comme Daesh. Maintenant, à travers ses politiques, la Turquie lance des menaces, qui sont plus dangereuses que Daesh.
 
L’objectif de la Turquie est d’occuper le nord et l’est de la Syrie et d’occuper le Moyen-Orient. Afin de limiter ces ambitions, les forces internationales doivent soutenir et protéger le nord et l’est de la Syrie. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici