TURQUIE : Un prisonnier kurde en grève de la faim s’est donné la mort

0
359
TURQUIE – Le silence devant la grève de la faim de plus de 7 000 prisonniers politiques kurdes a tué. Le prisonnier politique kurde Zülküf Gezen, en gréve de la faim contre l’isolement du dirigeant kurde Abdullah Ocalan depuis le 1 mars, s’est donné la mort dans la nuit de samedi à dimanche, dans une prison turque de Tekirdağ.
 
Membre du PKK, Gezen avait été condamné à la prison à vie aggravée il y a 12 ans.
 
Face à la situation de plus en plus critique des centaines de grévistes de la faim, dont la députée Leyla Guven, Zülküf Gezen s’est donné la mort par pendaison pour dénoncer l’inertie total du Conseil de l’Europe et de son comité pour la prévention de la torture (CPT) dont le rôle est de faire respecter les droits des prisonniers.
 
La grève de la faim initiée par la députée kurde Leyla Guven dans la prison d’Amed, il y a 131 jours, est suivie aujourd’hui par plus de 7 000 prisonniers politiques kurdes en Turquie. Parallèlement aux prisonniers grévistes, près d »une centaines de militants, députés ou responsables associatifs kurdes sont en grève de la faim au Kurdistan et à travers le monde, dont 14 à Strasbourg depuis 92 jours. Tous exigent la fin de l’isolement carcéral du dirigeant kurde Abdullah Ocalan et le retour des négociations de paix entre l’Etat turc et le PKK pour trouver un issus pacifique à la question kurde.
 
Chaque minute qui passe est cruciale. Il faut agir vite pour éviter d’autres morts car des dizaines de grévistes ont dépassé le seuil critique il y a plusieurs jours déjà.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici