TEV-DEM : Il est temps de créer la Syrie démocratique

0
133
Le TEV-DEM a publié un communiqué à l’occasion de l’anniversaire du massacre de Qamishlo du 12 mars 2004. Le TEV-DEM a déclaré qu’il était temps de créer une Syrie démocratique.
 
Le Mouvement pour une société démocratique (TEV-DEM) a publié un communiqué à l’occasion du 15e anniversaire du massacre de Qamishlo, le 12 mars, et a commémoré les victimes.
 
Le 12 mars 2004, des groupes chauvins ont créé une provocation au stade Qamishlo lors d’un match de football opposant l’équipe de Qamishlo à l’équipe de Deir ez-Zor. Plus de 40 Kurdes, des policiers et des soldats ont perdu la vie.
 
« Nous nous souvenons de ceux qui sont tombés martyrs lors de cette attaque de provocation par les soldats, la police et des Arabes chauvins placés sous leur protection », a déclaré le communiqué.
 
Le TEV-DEM a souligné qu’il n’y avait pas de tensions sérieuses pendant la période où le chef du peuple kurde Abdullah Ocalan était en Syrie et a ajouté qu’après le complot international où Ocalan avait été fait prisonnier en 1999, le régime syrien s’était tourné vers une politique anti-kurde.
 
« Ces politiques ont amené avec eux un chauvinisme anti-kurde. Le massacre du 12 mars a eu lieu à la suite de ces politiques. La Syrie a ensuite été soumise à des crises sociales et politiques et se trouve dans une spirale de destruction depuis 2011. L’État syrien a choisi de s’engager dans une animosité contre les Kurdes aux côtés de l’Etat turc au lieu de valoriser les relations nouées avec Leader Apo à l’époque. Cela a entraîné un effondrement des équilibres sociaux et politiques et créé la situation actuelle. Cette réalité a montré que la paix et la stabilité en Syrie sont possibles grâce à la mise en place d’un système démocratique fondé sur la fraternité des peuples et au règlement du problème kurde.”
 
Le TEV-DEM a évoqué la réaction du peuple kurde contre le massacre du 12 mars au Rojava, à Damas et à Alep : « Les soulèvements qui ont suivi le massacre de Qamishlo en 2004 ont été une base importante sur laquelle la révolution du Rojava, qui a débuté à Kobanê en 2012, a été construite.
 
La révolution du Rojava et le système démocratique créé par les peuples du nord de la Syrie ont enterré la mentalité chauvine qui oppose les peuples les uns contre les autres dans les pages sombres de l’histoire. Maintenant, une fraternité d’Arabes, Kurdes et Syriaques a été créée dans le nord-est de la Syrie, où des provocations telles que celles de 2004 ne fonctionneront plus. Il est maintenant temps de créer une Syrie démocratique où l’animosité entre les peuples ne pourra être ramenée.
 
Nous appelons tous les peuples syriens, toutes les forces patriotiques démocratiques en Syrie et l’administration actuelle de l’État à tirer les leçons de ce massacre et de ce qui s’est passé récemment, et à assumer la responsabilité de construire la Syrie démocratique en accord avec la nation démocratique. (…) Notre lutte depuis 2011 et les travaux de nos martyrs déboucheront sur un Kurdistan libre et une Syrie démocratique. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici