Le TJK-E appelle à participer à la marche de Bruxelles ce mercredi

0
566
Le Mouvement des femmes kurdes en Europe (TJK-E), a publié un communiqué sur l’isolement à Imralı et les grèves de la faim et a appelé tout le monde à se joindre à la marche de mercredi à Bruxelles.
 
« Derrière l’isolement, se trouvent non seulement l’Etat turc et le régime fasciste de l’AKP-MHP, mais également les forces responsables du complot du 15 février 1999 [qui a conduit à l’enlèvement d’Abdullah Öcalan], » dit le communiqué.
 
La réponse aux institutions européennes
 
« La preuve la plus concrète à ce sujet est le silence des Etats de l’UE, du Conseil de l’Europe, de la Cour européenne des droits de l’homme, du CPT, etc. Le fait que ces Etats restent insensibles aux grèves de la faim menées de Maxmur au Canada, du Pays de Galles à l’Allemagne et aux Pays-Bas montre à quel point ils sont faux, hypocrites et intéressés lorsqu’ils défendent véritablement les valeurs de l’humanité, de démocratie et de liberté.
 
Le message de tous les grévistes de la faim est clair: cet isolement est contraire au peuple kurde, aux forces démocratiques, aux femmes, à nous tous, et nous devons donc renforcer la résistance à la liberté contre celui-ci, » a poursuivi la déclaration.
 
Appel à rejoindre la marche à Bruxelles
 
À la fin de la déclaration, le TJK-E a appelé à se joindre à la marche de mercredi à Bruxelles.
 
« Nous, Kurdes, les femmes et toutes les forces de la démocratie et de la liberté pouvons être la solution si nous élevons nos actions pour écrire cette résistance historique. C’est la base de la marche qui se tiendra à Bruxelles, capitale de l’Union européenne, le 27 février. Nous exhortons tout le monde à y participer. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici