Des enfants yézidis sauvés de DAECH racontent leur calvaire

0
953
ROJAVA – HESEKÊ – Des enfants yézidis, sauvés des terroristes de l’Etat islamique, ont déclaré qu’ils avaient été forcés de se convertir à l’Islam, qu’ils séjournaient dans des camps militaires et qu’ils avaient suivi une formation militaire.
 
Les terroristes de l’Etat islamique ont kidnappé des milliers de femmes et d’enfants yézidis lors de leurs attaques contre Shengal en 2014. Les gangs qui ont forcé les enfants yézidis à se convertir à l’islam ont également éduqué les enfants sous le nom de «Eşbalen Xilafe».
 
Des centaines de femmes et d’enfants yézidis ont été sauvés au cours de l’opération « la tempête de Cizire » menée dans la région de Deir ez-Zor, en Syrie, par les Forces démocratiques syriennes (FDS). Les FDS ont sauvé récemment 11 enfants yézidis des mains de DAESH.
 
Sedam Hisen, un garçon de 15 ans, originaire du village Dokrî, à Shengal, a déclaré : « J’avais 10 ans quand les gangs m’ont kidnappé. Ils m’ont d’abord emmené au Tal Afar. Ensuite, ils ont séparé les femmes et les hommes et ont laissé les enfants seuls. Nous avons traversé Mossoul, Raqqa et Hajin et sommes finalement arrivés à Baghouz. »
 
Hisen, qui a déclaré que les gangs les avaient forcés à se convertir à l’islam et qu’ils avaient été jetés dans les cachots s’ils s’y opposaient, a également déclaré que les gangs essayaient de les endoctriner par une idéologie malsaine. Hisên a déclaré: « Nous étions dans des camps militaires, où nous suivions une formation militaire et théorique. Ils nous ont inculqué leurs idées sales. »
 
Hisen, qui a poursuivi : « J’ai parlé à ma mère et à mes frères et soeurs avec l’aide de la Maison yézidie dans la région de Cizire. Je les verrai bientôt. Ils m’ont trop manqué », a-t-il conclu avec des mots « DAESH a tué mon père et m’a gardé loin de ma famille pendant cinq ans ».
 
« Tout ce dont je me souviens, c’est qu’ils m’ont battu tous les jours »
 
Iyad Hisên, 10 ans, est originaire du village de Herdanê et est malade. Il explique les 5 années de détention dans les mains de DAESH / ISIS : « Je ne me souviens pas comment ils m’ont emmené, car j’avais 5 ans. Ils m’ont battu tous les jours. »
 
Iyad Hisên a poursuivi : « Aucune nouvelle de ma famille. Je déteste DAESH parce qu’ils m’ont kidnappé et enlevé de ma famille. »
 
Dr. Diyar Reşo, membre du Croissant-Rouge kurde qui a effectué les contrôles de santé des enfants, a déclaré que les enfants avaient des maladies dues à la malnutrition.
 
Reşo a ajouté : « Nous avons effectué les contrôles de santé physique des enfants. Ils n’ont pas un bon état psychologique en raison du mauvais traitement auquel ils ont été soumis pendant leur captivité aux mains des gangs. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici