Candidates du HDP : « Nous gouvernerons nos villes et nous-mêmes »

0
235

TURQUIE – Les candidates du HDP ont publié leur manifeste électoral. Les femmes y réitèrent que « contre l’alliance fasciste AKP-MHP, nous continuerons à établir une nouvelle vie ensemble en défendant notre système démocratique de gouvernance locale ».

Le manifeste électoral des femmes a été annoncé lors d’une réunion dans la ville d’Amed (Diyarbakır).

Le manifeste souligne que les femmes réaffirmeront les acquis obtenus grâce à la lutte de milliers de femmes et de travailleurs et reprendront possession des villes arrachées aux maires élus par les administrateurs du gouvernement turc.

Les femmes ont confirmé qu’elles « rétabliraient le système de coprésidence ciblé par le système dominé par les hommes de l’AKP et rouvriraient les centres et refuges pour femmes, les lieux de vie des femmes, les marchés du travail des femmes, la politique des femmes qui ont été supprimés par l’AKP ».

Le manifeste poursuit : « La lutte pour la liberté des femmes, l’avenir des peuples, l’exigence de la paix de millions de personnes sont trop vitaux pour être laissés au régime d’un seul homme. Notre juste lutte basée sur l’être humain, la nature et les droits du travail est beaucoup plus forte que leur pouvoir répressif.

Nous nous préparons à une élection où le pouvoir en place cible les femmes, est hostile à la nature. Nous savons qu’en renforçant nos alliances démocratiques et nos réseaux de solidarité, nous allons reprendre ce qui nous a été pris. Dans nos municipalités où nous avons augmenté le nombre d’électeurs à chaque élection, nous avons ouvert la voie aux promesses, à l’autorité et à la décision en matière de politique locale et de nos vies en mettant en place un système de représentation égale et de coprésidence. »

Le manifeste a confirmé que le HDP « continuera à mettre en œuvre une coprésidence et une représentation égale dans tous les mécanismes de gouvernement local afin de surmonter le style politique dominé par les hommes et les sectes et de démocratiser la politique. Nous nous engageons en faveur d’une budgétisation sensible à l’égalité des sexes à tous les niveaux de l’administration locale. »

Gouvernance locale

Les femmes du HDP ont confirmé qu’elles verront à ce qu’un plan d’urbanisme écologique soit mis en œuvre qui inclut le droit à la vie des femmes, la santé, l’éducation, le logement, le transport et la sécurité, en considérant la diversité et le pluralisme des femmes.

« Nous lutterons ensemble contre les politiques de guerre, nous ferons la promotion de l’histoire, de la culture et de la nature, et nous lutterons contre les pratiques de migration forcée par la guerre et les conflits et en changeant la structure démographique. »

« Afin d’accroître la participation des femmes à l’économie, nous allons créer des coopératives de femmes libres où la production collective sera encouragée. Comme la migration saisonnière est féminine, nous développerons notre projet pour nous assurer que les femmes ne sont pas obligées d’émigrer pour travailler. Nous mettrons en œuvre la Jin Card / la Carte Femme qui sera utilisée dans les bus reliés aux municipalités afin de permettre aux femmes d’utiliser activement et librement les transports urbains.

Pour permettre aux femmes de participer librement à la vie professionnelle et à la vie publique, nous continuerons d’offrir un enseignement gratuit des langues et des crèches 24 heures sur 24 dans tous les quartiers, en particulier dans les zones à fort taux d’emploi ».

Égalité sociale entre les sexes

Le manifeste promeut la santé comme un droit et non comme un privilège.

Le sol n’est pas un endroit à occuper

« Le néolibéralisme signifie que les villes et même les villages reproduisent la domination masculine et les inégalités sociales, déclare le manifeste, ajoutant que « le HDP va inverser cette politique et promouvoir le logement social, les espaces verts et un environnement meilleur et pacifique où les relations peuvent être développées sans la crainte des autres, migrants, réfugiés etc. »

Lutte contre la pauvreté

Le manifeste des femmes du HDP a confirmé la lutte contre « la pauvreté, la violence et la discrimination, la main d’œuvre bon marché, la négociation en politique étrangère et l’imposition de la traite des êtres humains comme le seul sort des femmes migrantes / réfugiées.

Nous veillerons à ce que les femmes réfugiées bénéficient de tous les services que nous offrons dans nos administrations locales, en particulier l’éducation, les services de santé et les refuges. Nous veillerons à ce qu’ils puissent également bénéficier de leur langue maternelle en tant que droit. »

Politique de lutte contre la violence à l’égard des femmes

Le manifeste du HDP a confirmé la lutte contre toute forme de violence à l’égard des femmes.

« Le régime a fermé les centres et les refuges pour femmes (…) et a anéanti le travail des femmes. Nous allons rouvrir et améliorer tous ces services. Dans les municipalités, nous continuerons d’ouvrir des lignes d’aide téléphonique dans diverses langues concernant les violences faite aux femmes.

  • Nous ouvrirons une ligne séparée pour les femmes malentendantes.
  • Nous créerons des unités de combat et de conseil contre la négligence, la maltraitance et l’inceste à l’égard des enfants.
  • Nous poursuivrons la mise en œuvre de sanctions à l’encontre des employés qui commettent des actes de violence contre les femmes dans les conventions collectives des gouvernements locaux. »

ANF

 

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici