AccueilKurdistanRojavaMSD : Les déclarations de Lavrov sur le nord & l'est de...

MSD : Les déclarations de Lavrov sur le nord & l’est de Syrie sont inquiétantes

SYRIE DU NORD – Le Conseil démocratique syrien (MSD) a appelé la Russie à mettre fin aux crimes commis par des groupes soutenus par la Turquie à Afrin, plutôt que de craindre que les Kurdes syriens ne créent un «quasi-État» l’est de l’Euphrate.

Le MSD a condamné les déclarations du ministre russe des affaires étrangères concernant la présence américaine dans le nord et l’est de la Syrie, sur la partie orientale de l’Euphrate et la question kurde qu’il a qualifiées de « suspectes » et « inquiétantes ». Le MSD a demandé à la Russie de prêter attention à l’accord russo-turc sur Afrin et ses conséquences.

 
Le MSD a publié lundi un communiqué, en réponse aux commentaires du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov sur le nord et l’est de la Syrie.
 
Voici le communiqué du MSD :
 
« Dans le cadre d’une série de déclarations faites par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov concernant la présence américaine dans le nord et l’est de la Syrie, sa récente déclaration sur la partie orientale de l’Euphrate et la cause kurde est suspecte et préoccupante.
 
Nous, le MSD, en tant que parti politique cherchant à résoudre pacifiquement et démocratiquement la crise syrienne, nous considérons la cause kurde comme un problème national qui doit être résolu conformément aux conventions internationales. Il doit être traité constitutionnellement dans le cadre de l’unité de la Syrie. Elle affirme les droits qui lui sont confiés avec les droits de toutes les composantes en tant que principe de base pour établir la paix et la sécurité dans le pays, et nous rejetons donc ces déclarations, qui ne contribuent qu’à attiser les troubles et à déstabiliser la sécurité et la stabilité dans la région, qui a maintenu la paix civile et la vie des citoyens et combattu le terrorisme islamique et l’a vaincu dans ses bastions.
 
Nous confirmons l’indépendance de notre décision et notre libre volonté nationale syrienne, ainsi que notre rejet total de l’inclusion de politiques dans les axes, en tant qu’instrument d’incitation et d’extorsion, nous appelons le gouvernement russe à prêter attention aux conséquences dévastatrices de l’accord russo-turc sur Afrin et à arrêter les crimes contre l’humanité commis par l’occupant turc et ses terroristes mercenaires contre Afrin et ses habitants. » 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici