L’Allemagne s’exprime sur les djihadistes allemands capturés par les YPG

0
842
BERLIN – Le gouvernement fédéral allemand a déclaré que toutes les options étaient à l’étude pour ramener les 35 citoyens allemands de l’Etat islamique détenus par les YPG en Syrie. La Croix-Rouge peut intervenir pour les membres de DAESH.
 
Les responsables kurdes des YPG ont fait appel au gouvernement fédéral allemand dirigé par Merkel pour que les 35 citoyens allemands membres de l’Etat islamique (10 hommes, 10 femmes et 15 enfants) qui ont été capturés lors d’opérations contre les djihadistes. Le parti de gauche Die Linke avait saisit le parlement et soumit une demande écrite au gouvernement fédéral qui ne s’était pas exprimé sur le sort de ses ressortissants djihadistes capturés en Syrie.
 
La députée de Die Linke, Ulla Jelpke, a dirigé l’enquête écrite, à laquelle le ministère des Affaires étrangères a répondu. La réponse courte indiquait que le gouvernement fédéral explorait toutes les options pour ramener les citoyens allemands en question en Allemagne. Le ministère a également souligné que le Bureau du procureur général fédéral avait ouvert une enquête sur les 14 membres de l’Etat allemand appartenant à l’Etat islamique, dont une femme, détenus par les YPG.
 
Une des options consiste à suivre les réunions avec les YPG pour emmener les membres de l’Etat islamique arrêtés en Syrie depuis la Syrie, où ils seront remis aux forces de sécurité allemandes. L’Allemagne n’ayant pas de représentation officielle en Syrie, des représentants de la Croix-Rouge ou de l’administration fédérale du Kurdistan du Sud peuvent intervenir.
 
Abdulkerim Omer, co-président du Conseil des relations étrangères du canton de Cizre, s’est entretenu ces dernières semaines avec la presse allemande et a déclaré que l’Allemagne ne devrait pas rester silencieuse sur les membres de l’Etat islamique, citoyens allemands. Omer a souligné que les membres étrangers de DAESH sont un lourd fardeau pour eux et a déclaré: « Si les États-Unis, la France et l’Allemagne ainsi que d’autres pays en question ne remplissent pas leurs responsabilités, nous devrons commencer à réfléchir à des alternatives. »
 
On estime que plus d’un millier de personnes ont quitté l’Allemagne pour rejoindre l’Etat islamique en Syrie et en Irak. Les citoyens d’origine turque occupent le premier rang parmi les citoyens allemands membres de l’Etat islamique qui ont également une autre citoyenneté. Selon le gouvernement allemand, seule une petite partie des membres de l’Etat islamique qui sont partis en Syrie et en Irak est connue. 170 de ces personnes ont été déclarées mortes.
 
Quelque 2 700 membres de l’Etat islamique ont été capturés par les unités des forces spéciales des YPG qui sont actuellement détenus dans des prisons du Rojava. 800 d’entre eux viennent de 46 pays différents, dont de nombreux pays occidentaux. L’administration du Rojava souhaite que les États-Unis, la France et l’Allemagne prennent des mesures particulières et se chargent de traduire en justice leurs ressortissants membres de l’Etat islamique.
 
Via ANF
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici