ROJHILAT: Convocations & pressions continues contre les activistes yarsans à Kermanshah

0
768
ROJHILAT / IRAN – KERMANSHAH – À la veille de la 17e commémoration du grand maître kurde yarsan, Seyed Khalil Alinezhad, le bureau du renseignement du régime iranien e Kermanshah a convoqué les membres du conseil des activistes de la société civile yarsane et leur a demandé de ne pas assister à cette cérémonie.
 
En dépit de ces menaces, plusieurs militants ont assisté à la cérémonie qui s’est tenue le dimanche 18 novembre 2018.
 
Un activiste de Kermanshah a déclaré que le bureau du renseignement de Kermanshah avait convoqué par téléphone plusieurs activistes yarsans et des membres du conseil consultatif de la société civile yarsane et les avait menacés pour qu’ils ne rendent pas à la cérémonie commémorative de Seyed Khalil Alinezhad.
 
Le Forum de la société civile yarsane a également publié une déclaration concernant les mesures de sécurité prises à l’encontre de membres de la société yarsane et a annoncé qu’un membre de cette société connue sous le nom de Khairallah Hagh Jooyan s’était abstenu de participer à cette cérémonie car la famille de Seyed Khalil Alinezhad avait subi la pression des institutions de sécurité.
 
Selon ce militant, qui défend les droits des partisans de la minorité ethno – religieuse kurde yarsane, les activistes civils yarsans et un ami proche de Sayyid Khalil Alynezhad, connu sous le nom de Khayrollah Hagh Jooyan, ont été menacés et interdits de participer à cette cérémonie par les forces de sécurité. Ce militant civil a joué un rôle clé dans l’organisation de la cérémonie commémorative au cours des 16 dernières années.
 
Le militant a poursuivi que M.Hagh Jooyan avait été convoqué au bureau du renseignement de Kermanshah, mais il avait ignoré la convocation téléphonique, car celle-ci n’était pas légale. Cependant, le conseil des militants de la société civile yarsane a finalement été contraint de s’abstenir d’assister à la cérémonie suite aux menaces des forces de sécurité.
 
Le militant a conclu que plusieurs autres militants yarsans avaient été indirectement menacés d’arrestation par le service de renseignements de Kermanshah sous prétexte de franchir la «ligne rouge» présumée de la République islamique d’Iran.
 
Seyed Khalil Alinezhad était l’un des artistes yarsans bien connus. Il a été assassiné en Suède le 11 novembre 2001 par des inconnus qui l’ont ensuite incendié. Les activistes yarsans ont toujours cru au rôle du gouvernement iranien dans l’assassinat de cet artiste et ils organisent chaque année une cérémonie à l’occasion de sa commémoration dans la ville de Sahneh, dans la province de Kermanshah. Les institutions de sécurité de la République islamique d’Iran ont toujours imposé des restrictions à la tenue de cette cérémonie commémorative.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici