Kobanê ne doit pas être une nouvelle Afrin !

0
114
Un groupe Facebook, dédié aux signatures d’une lettre a destination des députés et des sénateurs pour qu’ils réagissent aux attaques de la Turquie contre Kobanê et le Rojava en général, a été créée par des activistes français.
 
Voici le texte de leur lettre :
 
Mesdames les députées et Messieurs les députés et sénateurs,
 
Kobané ne doit pas être une nouvelle Afrin !
 
C’est avec stupeur et incompréhension que les Français voient se dérouler une nouvelle attaque turque, cette fois ci sur la ville emblématique de Kobanê, ville kurde de Syrie âprement reprise à Daesh par les combattants kurdes YPG et la coalition franco-américaine en juin 2015. 
C’est également avec stupeur que les Français voient qu’une fois de plus, nous laissons nos alliés les Kurdes, seuls et sans soutien, ce soutien qu’ils sont en droit d’attendre au vu 
des services rendus à la Nation française.
Le 20 janvier 2018, déjà, le Président Macron n’a rien fait quand, en prétextant la défense de ses frontières, la Turquie avait déclenché son opération d’invasion contre Afrin en Syrie, cyniquement appelée «Le rameau d’olivier».
 
Pire La France a relayé sans broncher le discours convenu du Président Erdogan, légitimant cette violation du territoire syrien sous le prétexte fallacieux d’attaques terroristes. 
Aujourd’hui, tout le monde s’accorde à dire que le véritable objectif d’Erdogan n’a jamais été de défendre ses frontières mais bel et bien de s’installer dans le nord de la Syrie et d’éradiquer la population kurde de la zone, massacres, épuration ethnique, installation de colons Turcs et rebelles islamistes se sont succédés. Depuis, Erdogan n’a de cesse de provoquer la coalition franco-américaine pour récupérer la zone autour de Manbij.
 
Mesdames et messieurs les Députés, comment peut-on, aujourd’hui, réitérer les erreurs du passé ? 
Comment peut-on à nouveau laisser Erdogan envahir sans raison ce territoire kurde en Syrie ?
Par le passé, nous avons déjà abandonné les Harkis, puis les interprètes afghans et aujourd’hui, nous faisons de même avec les Kurdes !
 
Quel message adressons-nous à nos alliés, passés, présents et à venir si nous les abandonnons ainsi à leurs bourreaux ? 
 
Comment peut-on concevoir avoir tant demandé aux Kurdes pour détruire Daesh, au prix de leurs vies et de celles de leurs enfants, et les livrer aujourd’hui à l’armée d’Erdogan ?!
 
À quoi cela sert-il de les recevoir dans le grand salon de l’Élysée,si c’est pour les sacrifier sur l’échiquier de la géopolitique ?!
 
À quoi cela sert-il de donner le prix Nobel de la Paix à Nadia Murad, Kurde yézidie enlevée par Daesh, si l’on abandonne toutes les autres aux mains des djihadistes sanguinaires soutenus par l’armée turque ?!
 
Enfin, quel message adressons-nous à ceux que nous combattons ?
 
Que croyez-vous que pensent les djihadistes chassés de Kobanê ou de Raqqa et qui aujourd’hui règnent à nouveau en maîtres à Afrin grâce à l’armée turque ? 
 
C’est nous montrer bien faibles, lâches et sans honneur, c’est être bien peu stratégiques face à ceux qui ne connaissent que la loi du talion, que leur laisser penser ainsi qu’ils peuvent impunément reprendre le contrôle de ces territoires qui leur ont été arrachés au prix du sang kurde.
 
Les kurdes, nos alliés, ne sont pas une simple minorité. Ils sont près de 40 millions. Ils sont le plus grand peuple apatride au monde! Depuis plus d’un siècle, jalonné de trahisons de l’Occident, ils luttent pour que leurs droits et leur identité soient reconnus, 
victimes permanents d’un découpage décidé ailleurs et qui les exclut. 
 
Ce peuple admirable pourtant n’aspire qu’à une chose
: vivre en paix sur ces terres ancestrales. 
 
N’entendez-vous pas la voix de vos électeurs qui ne se reconnaissent plus dans cette Nation quand celle-ci abandonne ceux qui défendent ses intérêts au péril de leur vie ?
N’entendez-vous pas les Français qui, dans leur immense majorité, refusent que l’on abandonne les Kurdes et qui ne comprennent plus que l’on bafoue ainsi en leur nom des mots tels que justice et honneur.
 
N’entendez-vous pas cette défiance envers les responsables politiques qui monte, avec toutes les conséquences que l’on connaît et celles encore à venir ?
 
Mesdames et Messieurs les députés, à l’heure où le monde vit des bouleversements politiques qui rappellent hélas certaines périodes troublées, un choix se présente à vous aujourd’hui en tant qu’élus de la Nation: œuvrer à redonner à la France l’honneur qui lui sied ou bien abandonner une fois de plus celles et ceux qui ont servi la France au péril de leur vie.
 
Soyez celles et ceux qui en restaurant la confiance, inverseront le cours de l’histoire et éviteront que ne se reproduisent les erreurs du passé.
 
Le peuple français attend de vous que vous défendiez le droit et la justice. Il attend de vous que nos troupes soient aux côtés de nos alliés. Il attend de vous que demandiez une réunion du conseil de sécurité de l’ONU condamnant la 
Turquie pour cette violation de la souveraineté syrienne et exigeant le retrait des troupes turques dans cette zone ainsi que du canton d’Afrin.
 
Il attend de vous que vous lui redonniez la fierté d’appartenir à une grande Nation, dure à ses ennemis et solidaire indéfectible de ses alliés.
 
Les premiers signataires : 
 
Association humanitaire ROJASOR
 
Association Esprit Laïque
 
Association Réseau 1905
 
Association Union Des Familles Laïques, UFAL
 

Association Laïcité 30

Espoir Afrin

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici