Selon les renseignements néerlandais, l’EI utilise la Turquie comme base pour réorganiser ses menaces contre l’Europe

0
213
PAYS-BAS – Le service néerlandais des renseignements généraux et de la sécurité (AIVD) a déclaré que le soi-disant État islamique (EI) utilisait la Turquie comme une base stratégique pour se réorganiser, constituant ainsi une menace pour la sécurité de l’Europe.
 
Dans un rapport publié lundi, l’AIVD a déclaré que depuis le début du conflit syrien, la Turquie « a longtemps été un tremplin pour un nombre sans précédent de combattants étrangers venus du monde entier pour se rendre en Syrie ».
 
« Daesh (et aussi Al Qaida) utilisent la Turquie comme base stratégique », lit-on dans le rapport. « À partir de là, l’EI peut récupérer, réorganiser et façonner davantage la lutte clandestine dans la région. »
 
L’AIVD a également déclaré que le groupe extrémiste était capable d’exploiter « la paix relative en Turquie pour élaborer des plans pour ses ambitions internationales encore présentes ».
 
Selon les services de renseignement néerlandais, le gouvernement turc ne considère pas les groupes djihadistes comme une menace à la sécurité.
 
« Le fait que les intérêts turcs ne correspondent pas toujours aux priorités européennes en matière de lutte contre le terrorisme pose problème », a poursuivi le rapport, soulignant que les autorités turques agissaient à la fois contre l’Etat islamique et al-Qaïda, mais accordaient la priorité à la lutte contre le Parti des travailleurs du Kurdistan, par exemple.
 
« En conséquence, les deux organisations ont suffisamment de marge de manœuvre et de liberté de mouvement pour pouvoir se maintenir. »
 
Ahmet S. Yayla, professeur adjoint de sécurité intérieure à l’université de Sales, a souligné la disparité entre les combattants kurdes et les membres de l’EI dans les prisons turques.
 
Selon Yayla, il y a plus de 10 000 militants kurdes, contre environ 1 350 combattants de l’EI dans les prisons turques.
 
« Le terrorisme djihadiste salafiste n’est pas considéré comme une menace première par le régime Erdogan. C’est la tendance depuis le début du Printemps arabe », a-t-il déclaré au Kurdistan 24.
 
Yayla, ancien chef du département de lutte contre le terrorisme de la police nationale turque à Sanliurfa entre 2010 et 2013, a déclaré que la Turquie n’avait mené aucune opération contre Al Qaida ou ses affiliés depuis 2014, et que le groupe « est considéré comme un ami maintenant ».
 
Al Qaida « a ouvertement conseillé à ses membres de ne pas mener d’attaques en Turquie et ils ont déclaré qu’ils soutiendraient [le président turc] Erdogan pendant les élections, quelle que soit leur vision de la démocratie », a-t-il déclaré.
 
En outre, il a déclaré que l’EI ne menait pas d’attaques en Turquie « parce que c’est un lieu d’atterrissage naturel pour eux et que les services de renseignement et les forces de l’ordre sont respectueux avec eux ».
 
« Ils ne réalisent des opérations que si cela est vraiment nécessaire », a ajouté Yayla. « De plus, leurs membres arrêtés sont libérés rapidement. »
 
Aykan Erdemir, ancien député turc et actuellement chercheur principal à la Fondation pour la défense des démocraties, a déclaré que l’État turc considérait les organisations kurdes comme une menace plus grave.
 
Erdemir a déclaré que la guérilla kurde et les Unités de protection du peuple (YPG), étaient « en tête de liste des menaces existentielles » pour Ankara.
 
« Les forces de l’ordre turques sont parfois connues pour fermer les yeux sur les djihadistes tant qu’ils combattent [les forces kurdes] », a-t-il ajouté. « Les tribunaux turcs ont fait leurs preuves en matière de traitement indulgent envers les djihadistes, ce qui contraste nettement avec le traitement sévère infligé aux dissidents laïques, aux journalistes et aux universitaires. »
 
« Les doubles standards du gouvernement turc ont ouvert un espace pour la mobilisation des organisations djihadistes, ce qui ne serait pas disponible pour les autres groupes du pays », a déclaré Erdemir au Kurdistan 24.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici