La Turquie cible chaque Syrien qui rejette l’occupation turque en Syrie

0
392
SYRIE – L’homme politique syrien Mohammed Huwaidi a déclaré que chaque citoyen syrien qui rejette l’occupation turque était une cible des renseignements turcs [MIT] en Syrie. Il a souligné que la Turquie visait à introduire ses services de renseignements dans les zones libérées des mercenaires pour les entraîner dans des conflits sanglants et « créer un fossé entre les enfants d’une même patrie ».
 
Le cheikh Bachir a été assassiné à Raqqa le 2 novembre, et Daesh a déclaré avoir mené l’opération. A cet égard, le politicien syrien Mohammed Huwaidi al-Gharawi a expliqué à l’agence de presse Hawar qu’il ne faisait aucun doute que « le but de ce processus (lâche) est d’instaurer l’instabilité dans la région et de raviver les conflits entre les composantes du peuple syrien. »
 
Tout ressortissant syrien qui refuse que le « terrorisme » turc est la cible des services de renseignement turcs et ses pions en Syrie
 
Concernant la reconnaissance de Daesh pour l’assassinat du cheikh Bachir Faisal, Huwaidi a déclaré : « L’opération a été reconnue, mais ce n’est qu’un outil pour exécuter les ordres turcs. La série d’assassinats turcs est longue et si nous revenons un peu en arrière, nous constatons que le premier assassinat contre le peuple syrien s’est fait par la reddition du lieutenant-colonel Hussein Harmoush aux services de renseignements syriens, et la série se poursuit encore aujourd’hui, et donc chaque citoyen syrien refuse que le terrorisme turc est une cible des renseignements turcs et ses pions en Syrie.
 
Lors de l’assassinat du cheikh Bachir, Mohammed Huwaidi a expliqué : « Sans aucun doute, ce qui s’est passé est un processus malveillant de déstabilisation et du réveil de Daesh à travers le recyclage des déchets terroristes, comme ce fut le cas à Afrin. »
 
La Turquie, par l’intermédiaire du MIT, visera les États du Golfe à un stade avancé
 
L’homme politique syrien a souligné que la Turquie ripostait contre tous ceux qui rejettent l’hégémonie turque sur le territoire syrien. « C’est ce que nous voyons dans les villes occupées, a-t-il déclaré. Il a souligné que la Turquie insistait sur le fait que la place naturelle de Daesh et des factions terroristes en Syrie est un outil turc pour atteindre la stabilité au Moyen-Orient, et de cibler les États du Golfe à un stade avancé.
 
Il a souligné que la Turquie avait falsifié les faits depuis le premier jour des combats syriens. « Le séjour de la Turquie sur le sol syrien est lié à la falsification de faits et à des luttes sectaires et ethniques. »
 
Huwaidi a déclaré : « Tant que la Turquie prétendait protéger le groupe sunnite, la question est de savoir qui a tué les sunnites et le groupe, détruit leurs villes, tué leurs jeunes et crucifié leurs femmes ? La Turquie n’a-t-elle pas fait cela en introduisant des terroristes à partir de ses frontières et en les finançant autant qu’elle le pouvait ? »
 
La Turquie sert les Russes et le régime en attisant les conflits dans les zones de l’administration démocratique autonome
 
L’homme politique syrien Mohammed Huwaidi a déclaré que la Turquie était le premier ennemi des sunnites et des syriens. Quant aux allégations turques et à l’incitation de certains de ses partisans à porter de telles accusations contre les Forces démocratiques syriennes (FDS) il a ajouté : « Le but est de susciter des inquiétudes, d’affaiblir le front intérieur et de frapper les composantes ensemble comme un service offert par la Turquie aux régimes syrien et russe en plus d’affaiblir la base populaire des FDS. La Turquie fera tout ce qui est en son pouvoir pour mettre fin à la réalité démocratique et au mouvement culturel et social dans les zones de l’administration autonome qui représentent les aspirations du peuple syrien à les ramener au bercail de la tyrannie et de l’oppression, donc, le peuple syrien doit s’unir pour contrecarrer les projets de la Turquie en Syrie. »
 
Via ANHA

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici