« La révolution était l’occasion de montrer les talents enfouis »

0
702
ROJAVA – SERÊ KANIYÊ – Elle écrivait en secret des poèmes en kurde, mais maintenant elle a publié ses poèmes au Salon du livre mobile. Elles appelle les femmes à montrer leurs sentiments et talents cachés car la révolution du Rojava est devenue une occasion pour elles de montrer leurs talents.
 
Anahita Sino, coprésidente de l’Union des intellectuels de Serê Kanîyê, a commencé à écrire de la poésie à l’âge de 15 ans, mais elle souffrait des interdits du régime baasiste car elle écrivait de la poésie en kurde.
 
Anahita et beaucoup de ses amis ont formé un groupe secret pour apprendre la langue kurde. Ils se rencontraient à la maison et apprenaient la langue kurde. Malgré tous les obstacles, en 2002, Anahita a imprimé un livre intitulé « Hestên ji Damarên Xabûr », et avec l’aide de ses amis, Anahita a publié le magazine Babelisk qui signifie « ouragan » ou « tempête », mais en raison de la répression du régime et de la situation politique, seuls 3 numéros ont été publiés.
 
Après la Révolution du Rojava, Anahita a réussi à publier deux livres, l’un en arabe, intitulé « J’ai écrit parce que je t’aime », l’autre en kurde, intitulé « La Queue du Chien ». Anahita présente ses livres à la Foire du Livre Mobile à Serê Kanîyê.
 
Anahita a souligné que les femmes souffrent de deux choses : la société et le régime de l’Etat. Elle a ajouté : « Les femmes doivent être fortes et écrire sans crainte. »
 
Anahita a souligné que la Révolution du Rojava était la révolution des femmes et a ajouté : « Pendant la révolution, les femmes ont pris leur place à l’avant-garde et ont réussi à s’épanouir dans tous les domaines. Cette exposition est le produit de la révolution. Je suis indescriptiblement heureuse que les femmes aient toujours leurs sentiments, alors j’en appelle à toutes les femmes pour qu’elles montrent leurs talents parce que la révolution nous a donné l’occasion de faire nos preuves. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici