Iran: La prisonnière kurde Zeinab Sekaanvand pendue après un procès inéquitable

0
1525

IRAN / ROJHELAT – Une femme kurde d’Iran arrêtée à l’âge de 17 ans pour le meurtre présumé de son mari a été pendue le mardi 2 octobre, selon son frère.

Zeinab Sekaanvand, 22 ans, a été reconnue coupable du meurtre de son mari, qui selon elle, la battait. Son exécution avait été reportée après qu’elle soit tombée enceinte suite à une relation qu’elle avait nouée avec un autre détenu en prison. Le 30 septembre 2016, elle a accouché d’un enfant mort-né.

Zeinab Sekaanvand a été forcée de se marier à 15 ans en raison de la pauvreté de sa famille. Elle a vécu deux années douloureuses avec son mari qui la battait.

La jeune femme a déposé plusieurs plaintes contre son mari, dont aucune n’a fait l’objet d’une enquête. Son mari a rejeté ses demandes de divorce et quand elle a essayé de retourner chez ses parents, ils l’ont rejetée pour avoir « déshonoré » la famille.

Sekaanvand a été condamnée à mort en 2012 alors qu’elle n’avait que 17 ans pour avoir prétendument assassiné son mari. Elle a été arrêtée et aurait avoué l’avoir poignardé à mort. Elle a dit avoir été détenue au poste de police pendant les 20 jours suivants et torturée à plusieurs reprises par des policiers.

Avant d’être reconnue coupable par le tribunal, elle s’est rétractée et a déclaré au juge que le frère de son mari, qui selon elle l’avait violée à plusieurs reprises, avait commis le meurtre. Sekaanvand a déclaré qu’il avait promis de la pardonner si elle prenait la responsabilité du meurtre, car la loi islamique permet à la famille de la victime d’un meurtre d’accepter de l’argent au lieu de l’exécution.

Répondant à la nouvelle de l’exécution imminente de la femme kurde iranienne Zeinab Sekaanvand devant être exécutée le 2 octobre, le directeur de la recherche et du plaidoyer d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Philip Luther, avait déclaré : « Les autorités iraniennes doivent de toute urgence mettre un terme à leurs projets d’exécution de Zeinab Sekaanvand. Elle a été arrêtée alors qu’elle n’avait que 17 ans et a été condamnée à mort pour le meurtre de son mari, qu’elle a épousé à l’âge de 15 ans. Non seulement elle était enfant au moment des faits, mais elle a été victime d’une injustice flagrante durant la procédure légale. » 

Source

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici