L’Iran a exécuté cinq Kurdes dont une jeune femme condamnée étant mineure

0
1028
IRAN / ROJHELAT – Cinq Kurdes iraniens (du Rojhelat) ont été exécutés mardi, parmi eux Zeinab Sekaanvand, une jeune femme qui a été condamnée à l’adolescence deux ans après son mariage. (Entre mars 2018 et septembre 2018, l’Iran a pendu plus de 40 Kurdes iraniens et condamné à mort une douzaine d’autres militants.)
 
Selon Hengaw, un groupe qui écrit sur des questions de droits de l’homme impliquant des Kurdes en Iran, quatre autres Kurdes ont été exécutés avec Zeinab Sekaanvand à la prison d’Urmia.
 
Hengaw n’est pas entré dans les détails des cas des autres détenus, ne divulguant que trois noms: Changeez Irani, Mousa Jajilou et Salman Alilou.
 
Selon Amnesty International, parmi les 23 pays qui ont prononcé des condamnations à mort en 2017, «l’Iran a exécuté au moins 507 personnes». Au moins 31 de ces exécutions étaient publiques et cinq d’entre elles avaient moins de 18 ans. Ces chiffres représentent plus de la moitié de toutes les exécutions enregistrées en 2017.
 
De mars à septembre, l’Iran a pendu plus de 40 Kurdes iraniens et condamné à mort une douzaine d’autres militants, a ajouté Hengaw.
 
Ramin Hussein Panahi et deux cousins, Loghman et Zaniar Moradi, ont été exécutés le 8 septembre.
 
Image via Amnesty

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici