Le Tribunal permanent du peuple sur la Turquie à Wesminster

0
580

ROYAUME-UNI – Le verdict du tribunal populaire permanent sur la Turquie et les Kurdes a été présenté lors d’un forum public aux Chambres du Parlement à Westminster, organisé par Paix au Kurdistan, l’Assemblée du peuple Kurde en Grande-Bretagne, l’Assemblée des Femmes  Roj, la Campagne pour la libération d’Ocalan, UK, la Campagne contre la criminalisation des communautés  (CAMPACC).

L’événement a été filmé et est maintenant disponible en intégralité sur Vimeo Channel ici : https://vimeo.com/281772955

Ce verdict (http://tribunal-turkey-kurds.org/index.php/the-verdict/) représente un défi important pour les institutions de droit international et d’autres organisations internationales et leur incapacité à faire face à des violations des droits de l’homme à grande échelle et flagrantes contre le peuple kurde.

Le verdict du peuple sur la guerre incalculable perpétrée par l’État turc contre les Kurdes a été présenté par l’éminent panel au cœur même de l’establishment britannique à Westminster et recommandé au grand public.

Il a été accueilli par Lord Hylton, présidé par le Dr Thomas Jeffrey Miley, professeur de sociologie politique à l’Université de Cambridge et les conférenciers inclus : Gianni Tognoni, Secrétaire général du Tribunal permanent des peuples ; Dr Radha D’Souza Lecteur en droit à l’Université de Westminster ; Professeur Bill Bowring, Directeur LLM/MA Droits de l’Homme, Birkbeck, Université de Londres ; Margaret Owen Owen.B.E, avocate ; Tony Simpson, Fondation Bertrand Russell, rédacteur en chef de Spokesman ; Dr Les Levidow, Campagne contre la criminalisation des communautés (CAMPACC) ; Clare Baker, agent international UNITE ; Steve Sweeney, journaliste ; Julie Ward, députée européenne.

Le rapport du Tribunal a été publié pour la première fois au Parlement européen à Bruxelles le 24 mai, où l’eurodéputée britannique Julie Ward a déclaré qu’il montrait Erdogan en train de mener une guerre « contre tous les aspects de la culture kurde« . Phillip Texier, président du Tribunal, juge honoraire à la Cour de cassation de France, qui a également été membre du HCR, a déclaré que la « cause principale » du conflit entre la Turquie et les Kurdes est « le refus de laisser le peuple kurde exercer son droit à l’autodétermination« .

De manière très significative, le Tribunal a conclu que la lutte kurde pour les droits de l’homme n’est pas une question « terroriste » comme le prétend Erdogan, mais plutôt un « conflit armé non international régi par le droit international humanitaire » et ne devrait donc pas être soumis à la législation antiterroriste.

https://anfenglishmobile.com/news/permanent-people-s-tribunal-on-turkey-discussed-at-westminster-28588

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici