Coprésident du HDP : « Les 8 prochains mois seront une période critique »

0
415

TURQUIE : Le conseil du HDP s’est réuni pour deux jours au siège du parti. Dans son discours d’ouverture, Sezai Temelli, coprésident du HDP, a déclaré : « Pendant les 8 prochains mois, la Turquie entrera dans une période politique critique. La lutte du HDP dans cette période et les élections locales, qui auront lieu l’année prochaine, seront deux occasions importantes pour notre parti« .

Le coprésident du HDP a ensuite dressé la liste des problèmes auxquels la Turquie sera confrontée au cours des huit prochains mois.

« La Turquie n’agit plus selon le système judiciaire mais selon les instructions données par le Palais présidentiel« , a déclaré Temelli, rappelant l’emprisonnement illégal du député de Hakkari, Leyla Güven, qui n’a pas été libérée alors qu’elle a été élue lors des élections du 24 juin. En effet, au cours des dernières semaines, elle a été victime de plusieurs sanctions disciplinaires.

« La torture continue dans les prisons, la torture continue en détention. Les tortures subies par les personnes détenues à Van ont été témoignées par leur famille et tout le pays« .

« Il y a, se souvient Temelli, plus de 700 prisonniers malades et ils reçoivent peu ou pas de soins médicaux ».

Lutte contre Daesh

« Le mois d’août marque l’anniversaire du massacre des Yazidis à Shengal. La lutte contre Daesh continue pour aussi faire en sorte que les responsables de Shengal répondent de leur crime ». 

Temelli a souligné qu’aucun suspect n’a été arrêté pour le meurtre de « 3 amis assassinés à l’hôpital d’Etat de Suruç« , pendant la campagne électorale.

Le Parlement est en session estivale, a dit Temelli  : « Juste avant d’entrer en session, l’état d’urgence a été rendu permanent.  Un système a été établi par lequel les gouverneurs auront une plus grande autorité. Si le gouverneur veut interdire l’accès à la ville, il pourra le faire« .

Economie turque

« Le plan qu’ils ont conçu pour s’adapter au régime d’un seul homme a ruiné l’économie. Le coût pour les Turcs, les travailleurs et les femmes est très élevé. Une économie tirée par le crédit et les débordements de la dette se traduit par une augmentation collective coûteuse des emprunts et de la pauvreté« .

« Une partie de la spirale de la dette s’étend à la Chine et l’autre à l’Afrique du Sud. Les ressources du pays sont en vente. Vendre le pays signifie augmenter l’exploitation du travail, piller la nature« .

Le co-président du HDP a souligné qu’il y a une crise de gouvernance et que  » la seule façon de surmonter cette crise est d’intensifier la lutte pour la démocratie contre ce régime. Si nous ne luttons pas pour la démocratie, nous serons emportés par cet effondrement« .

Politique étrangère et négociation d’otages

Comme cela s’est produit avec l’économie, a dit Temelli, « la politique étrangère s’est transformée en une grande négociation d’otages. Nous sommes en présence d’une prise d’otages, mais on nous dit que « les relations militaires sont en train de se forger ». L’industrie de guerre est en train de gagner, mais les peuples syrien et turc continuent de perdre. Les relations militaires avec les Etats-Unis et la Russie vont bien mais pas l’avenir des peuples du Moyen-Orient ».

https://anfenglishmobile.com/news/hdp-s-temelli-next-eight-months-will-be-a-critical-time-28580

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici