Bitlis : destruction de l’environnement par un administrateur nommé par l’État 

0
790

BAKUR KURDISTAN – Sous prétexte de la construction de routes, l’administrateur turc de Bitlis a fait abattre des milliers d’arbres.

La ville de Bitlis, vieille de 7000 ans, est célèbre pour ses bâtiments et sa nature. Elle est connue comme la ville natale des ancêtres des Kurdes, les Hurriens. Les beautés naturelles uniques incluent le plus grand lac de cratère sur le mont Nemrut, le mont Sîpan, le lac Van et les forêts de Sehi. Bitlis est l’une des régions les plus boisées et montagneuses du Kurdistan. Les bâtiments historiques en pierre de Bitlis se sont délabrés et beaucoup d’entre eux ont même été démolis par l’Etat sous n’importe quel prétexte.

Dans les années 90, c’était les soldats, aujourd’hui les administrateurs

Les régions de Tatvan, Mutki, Hizan et Norşîn sont entourées de montagnes et couvertes de forêts denses. Les forêts vierges ont été brûlées et détruites des dizaines de fois par l’Etat turc dans les années 1990. La municipalité de Bitlis est sous tutelle de l’Etat depuis 2016. Les forêts et les montagnes sont encore aujourd’hui brûlées par les militaires, et des milliers d’arbres sont abattus sous prétexte de construction de routes. Des arbres de plusieurs centaines d’années ont été abattus à l’aide d’excavatrices.

« Il ne s’agit pas de service, mais de la destruction de la nature et de l’histoire »

Les habitants de Bitlis protestent fortement contre la destruction des forêts :   » En tant que peuple de Bitlis, nous ne voulons rien de l’AKP ou du fiduciaire. Depuis deux ans, ils occupent l’administration de notre ville. À l’époque de l’administration municipale du DBP, l’hôtel de ville était comme notre propre maison. Mais aujourd’hui, l’administration de la ville n’est qu’au service de l’Etat. Dernièrement, ils ont abattu des milliers d’arbres sous prétexte de construction de routes. Nous connaissons bien cette attitude. Leur but n’est pas de fournir des services, mais de détruire la nature et l’histoire. Jusqu’à présent, l’État turc n’a rien fait de bon à Bitlis. Nous voulons juste qu’ils rendent l’administration municipale qu’ils nous ont usurpée. »

https://anfenglishmobile.com/kurdistan/environmental-destruction-by-state-appointed-trustee-in-bitlis-28418

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici